[Unboxing] Console PlayStation Classic

6


La PlayStation Classic sortira dans toutes les crèmeries le 3 décembre prochain. L’ayant reçu en avant première de la part de tonton PlayStation, je vous propose donc un unboxing afin de la découvrir sous tous les angles. Je rajouterai également des photos sur mon compte Instagram dans les jours à venir. C’est parti !

La PlayStation Classic est proposée dans une boite compacte de seulement 23x23cm ! Nostalgie oblige, le packaging de la version européenne reprend les grandes lignes du visuel d’époque. Ça fait quelque chose de l’apercevoir en 2018. Dommage qu’il soit pollué par l’énorme logo USK…


Au verso de la boite on retrouve le détail des 20 jeux qui sont inclus dans la console (listing complet ici). Le screenshot de MGS étant utile dans le jeu…


J’adore ce côté jaune du packaging avec le détail du contenu de la boite et l’indication du numéro de série SCPH-1000R de cette mini console. Est-ce que ça signifie qu’il y en aura d’autre ? J’y crois très (mais alors très) fort !


Sous le packaging se cache une sous boite blanche avec le logo PS.


A l’intérieur, on y trouve donc un manuel (inspiré de celui d’origine), un câble HDMI et un câble d’alimentation USB. Pas de prise secteur, il faut se démerder avec ce que l’on a déjà en stock… (PlayStation copiant Nintendo jusqu’au bout…).


La console est livrée avec deux manettes classiques (non DualShock : sans vibration ni sticks analogiques) avec des câbles d’environ 1m30 de long contre 2m pour les manettes d’origine. C’est vraiment court ! 


J’aime ce petit détail avec la vrai fausse prise d’origine qui recouvre en partie la prise USB.


Voici la manette d’origine à gauche et la manette « classic » à droite. A part le poids, la texture et l’épaisseur du câble, il est difficile de les différencier. 


La PlayStation Classic mesure seulement 14cm de long sur 10cm de large et fait seulement 3cm d’épaisseur. En terme de look, il est difficile de faire la différence avec sa grande soeur à part sur la taille. Les 3 boutons sont fonctionnels mais malheureusement le capot ne s’ouvre pas. Y’avait pourtant moyen de faire un truc sympa…


L’avant de la console avec des faux ports Memory Card et les 2 prises USB.

Le dessous de la console dispose d’aérations propres.


On retrouve une fausse trappe d’époque et le logo HDMI fait évidemment très anachronique. La trappe est présente mais non fonctionnelle.


Photo de famille avec la petite nouvelle et sa grande sœur. 

Comme vous avez pu le remarquer sur les photos, la PlayStation Classic dispose d’une excellente finition. C’est un beau produit à destination des nostalgiques et des collectionneurs. Son contenu en revanche est plus discutable. Je reviendrai sans doute dessus dans un billet détaillé, une fois que j’aurais eu le temps de tester les 20 jeux et les différentes fonctions. 

6 Commentaires

  1. Sony ne copie pas Nintendo en tout. Big N a au moins fait l’effort de mettre les roms ntsc, là y a près de la moitié qui sont des isos pal 😰

  2. La trappe c’est le port PIO

    – Debugger un jeu.

    – Éditer/visualiser la ram.

    – Mettre en pause le jeu.

    – Transférer des données de et vers un autre appareil.

    – Rajouter de la RAM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here