Annoncé à l’E3 2016, Days Gone se fait attendre depuis près de 3 ans ! Après deux reports, la sortie du jeu est finalement calée pour le 26 avril prochain. A quelques semaines du lancement, Sony a enfin accéléré la promo de sa nouvelle IP maison (je commençais à m’inquiéter). Les trailers s’enchaînent et une preview mondiale a même était organisée fin février afin de présenter le jeu aux médias. J’ai pu y jouer 3 bonnes heures et voici mes premières impressions.

Days Gone est un jeu d’action en open world qui se déroule deux ans après une mystérieuse pandémie qui a décimé le monde et transformé un certains nombre d’humains en créatures, les freakers. Les survivants errent dans un monde où les ressources sont rares et la violence omniprésente. Le joueur incarne Deacon St. John, un chasseur de prime biker qui tente de survivre en marge des petits groupes qui se sont organisés dans l’Oregon.

Pour créer son open world, Bend Studio (Syphon Filter, Uncharted Golden Abyss) utilise l’Unreal Engine 4. Pas d’effet “wow” comme sur Horizon Zero Dawn mais on se retrouve tout de même face à un jeu à la réalisation très correcte avec une belle profondeur de champ, de jolies cinématiques et une modélisation des visages très soignée. J’ai pu remarqué une sacrée évolution graphique par rapport à la démo que j’avais pu tester à l’E3 2018. Il y a quelques loading un peu longuet mais je pense qu’ils seront fixés sur la version finale du jeu.

Je m’attendais à me retrouver face à un open world assez vide mais c’est tout l’inverse que j’ai pu découvrir. Durant la démo, j’ai découvert des zones montagneuses, des forêts parsemée de routes, des nids de Freakers, des villages de survivants et d’anciennes villes avec des missions secondaires et des activités un peu partout. L’exploration sera donc au rendez-vous à nos risques et périls !

En terme de maniabilité Days Gone ne réinvente pas la roue. On se retrouve face à un TPS au gameplay classique qui se sert des recettes qui marchent et qui va même jusqu’à piocher les commandes de crafting à la volée de son cousin de Guerilla Games. Rien d’original donc mais de l’efficace qui permet d’offrir une prise en main quasi immédiate.

Quelque éléments m’ont semblé perfectibles comme la visée standard peu précise comparée à celle chirurgicale du ralenti. Le manque cruel de balles sur le terrain m’a un peu agacé (surtout quand je me suis retrouvé face un ours infecté de 2,5 mètres) mais j’imagine qu’il faudra le palier en s’équipant correctement avant chaque mission ou bien en se faisant à l’idée que c’est également un jeu de survie et qu’il est nécessaire de passer plus de temps à collecter des matériaux sur le terrain.

Days Gone permet d’appréhender les missions comme on le souhaite : en mode infiltration  ou en mode bourrinage. Cette grande liberté m’a permis de beaucoup m’amuser sur le mode histoire comme dans le monde ouvert ett j’ai surkiffé les déplacements en moto (excellente idée du jeu).

La preview m’a permis uniquement d’effleurer la trame principale de l’histoire. Mais l’aperçu que j’ai pu en avoir via les cinématiques et les dialogues m’ont énormément rassuré sur l’univers qui est beaucoup plus sombre et développé que je ne l’avais imaginé. Deacon St. John est un héro charismatique et attachant qui développe des relations complexes avec les autres survivants. Le monde dans lequel il survit n’est pas rose. Tout va essayer de le tuer ! J’ai lâché la manette au boute de 3h en me disant “vivement que j’y joue tranquillou dans mon canap”. Days Gone pourrait bien être la bonne surprise de ce début d’année 2019 !

5 Commentaires

  1. On verra bien. Les différentes previews (dont la tienne) montrent le jeu sous un angle un peu plus prometteur mais sans révolutionner quoi que ce soit, mais j’aurai peut-être tendance à me raviser pour ce coup…

  2. J’attends la sortie de ce jeu avec impatience. Je trouve que le gameplay est vraiment captivant. Les zombies de « Days Gone » sont différents de ceux des autres jeux. Les mordeurs sont beaucoup plus agressifs.

  3. Yop Tonton!
    C’est cool ton retour. Ça rassure un peu sur le jeu que j’avais laissé de côté…
    Tu as prévu de nous faire un retour sur DMC?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here