[Achat] Livre Officiel du Film Pacific Rim

Livre du Film Pacific Rim
Bien qu’il ne soit pas dénué de défauts, j’ai vraiment kiffé Pacific Rim. Cette plongée dans la guerre qui oppose les Kaijus et les Jaegers m’a mis une bonne claque dans la tronche et je me suis senti comme un gamin face à l’écran de ciné (les années à mater Goldorak et autres animés avec des méchas durant mon enfance ont dû laisser des traces). ;-)

Bref, en attendant la sortie en Blu Ray, j’ai eu envie d’en apprendre un peu plus sur Pacific Rim en découvrant l’envers du décor. Pour cela, je me suis laissé tenter par le livre « Pacific Rim : Des hommes des machines et des monstres » paru en même temps que le film. Ce très bel ouvrage édité par Huggin & Munnin fait environ 160 pages. Il mesure environ 30 cm sur 26 cm et fait plus d’1 kilo ! « La faute » à une superbe couverture rigide et à un papier de haute qualité.

Livre du Film Pacific Rim
Le livre démarre par un avant propos signé Guillermo del Toro himself dans lequel il présente sa vision de Pacific Rim ainsi que le bouquin qu’il considère comme de véritables archives de son film. La première partie de l’ouvrage est consacrée à l’histoire et aux personnages. Ce n’est clairement pas la partie que j’ai préféré tant je les trouve fades et caricaturaux.

Livre du Film Pacific Rim
Nommée « les agités du sous marin » (huhu), la 2e partie est intégralement consacrée aux Jaegers, les mécha géants qui sont les véritables héros du film. Gipsy Danger est la tête d’affiche mais je préfère de loin le look de Striker Eureka (le blanc). Chaque robot géant à le droit à une présentation complète avec fiche signalétique, schéma et des artworks à tomber par terre !

Livre du Film Pacific Rim
« Pacific Rim : Des hommes des machines et des monstres » a la particularité d’être rempli de fac-similés détachables ! On y trouve des pages de carnet de notes de Guillermo del Toro, des autocollants (voir ci-dessus), des affiches grands formats, des croquis… et même les badges d’identification du Corps de Défence Pan Pacific (cf. celui de Mako Mori sur la 2e photo). Ça ne vaut pas la figurine à mon effigie (huhu) mais les petits extras rendent la lecture dynamique et pleine de surprises !

Livre du Film Pacific Rim
La 3e partie baptisée « le faire pour de vrai » permet de découvrir la production et le tournage du film. Elle s’attarde également sur les effets spéciaux, les accessoires et les décors.

Livre du Film Pacific Rim
Le bouquin se termine sur « simuler l’apocalypse » une partie où l’on retrouve la post production, les effets visuels, la 3D… et les Kaijus ! C’est ma partie préférée, je trouve que ces monstres venus d’ailleurs ont un look d’enfer. On a pas vraiment le temps de les scrutér dans le film tant l’action est omniprésente. Alors là, ça permet de les observer sous toutes les coutures.

Livre du Film Pacific Rim
C’est intéressant de découvrir que Guillermo del Toro a suivi la conception de très près avec une attitude proche d’un « dictateur » ! Il a décrété qu’il existerait seulement trois groupes de Kaijus : les crustacés, les lézards et les insectes. Pas de fourrure, pas de tentacules et pas de rouge. Chaque élément de la bestiole doit être utilisé comme une arme.

Livre du Film Pacific Rim
Si vous avez aimé Pacific Rim, je ne peux que vous recommander la lecture de « Pacific Rim : Des hommes des machines et des monstres » qui est en plus intégralement traduit en français (c’est assez rare pour le souligner !). Il vous permettra de disséquer le blockbuster de l’été au sens propre comme au sens figuré ! ;-)


Si vous souhaitez découvrir d’autres visuels du film, je vous invite à jeter un oeil à ce module en ligne pas mal foutu du tout !

PS Vita – Mise à Jour Firmware 2.60

PS Vita – Mise à Jour Firmware 2.60
Ce matin en allumant votre PS Vita vous découvrirez sans doute la présence d’une toute nouvelle mise à jour, celle du firmware 2.60 qui vient tout juste de sortir sur le PSN. Si ce n’est pas le cas, elle vous attend dans le menu « Paramètres » > « Mise à jour système ».

Comme toujours avec PlayStation, voici la liste non exhaustive des nouvelles options et améliorations de cette mise à jour. Je mettrai le billet à jour si on découvre d’autres nouveautés dans les jours à venir. :roll:

PS Vita – Mise à Jour Firmware 2.60
– Ajouts de nouveaux éléments lorsque la touche « PS » est enfoncée. Pour info, cette fonction peut connue permet d’accéder en un clin d’œil aux options essentielles de la PS Vita sans avoir besoin de passer par le menu principal et de farfouiller dans les différents menus.
– Le menu « Périphériques » a été ajouté sous « Paramètres » et Paramètres Bluetooth » a été déplacé sous «Périphériques ». Ce changement laisse penser que de nouveaux accessoires (non bluetooth donc…) pourraient voir le jour prochainement sur PS Vita… :?:
Amélioration de la convivialité de nombreuses fonctionnalités (l’appli image a été liftée). Perso je trouve que le menu principal (celui avec tous les icônes ronds) est plus rapide. Mais peut-être que je me trompe.
– Mise à jour de « l’assistant du gestionnaire » de contenu (à faire sur votre ordinateur)

PS Vita – Mise à Jour Firmware 2.60
– Il est maintenant possible de télécharger dans les deux sens les données sauvegardées via le stockage en ligne. Pour cela il suffit de sélectionner l’icône « PlayStation Plus » sur l’écran du LiveArea de chaque Application (c’est le petit icône PS+ en haut à droite de l’image). Bien évidemment l’abonnement PlayStation Plus est nécessaire pour profiter de ce service.

A noter qu’il est possible d’activer les téléchargements automatiques des sauvegardes en amont sur le stockage en ligne. Pour cela, il faut vous rendre dans « Paramètres » > « PlayStation Network » > « Paramètres de mise à jour automatique » puis activer l’option « Télécharger en amont les données sauvegardées sur le stockage en ligne ».

PS Vita – Mise à Jour Firmware 2.60
Perso, j’accueille cette mise à jour 2.60 à bras ouverts. Les améliorations de sauvegardes dans le cloud du PlayStation Plus sont un plus indéniables (sans mauvais jeu de mot huhu). C’est tellement plus simple et rapide que la méthode d’avant…

J’en ai profité pour envoyer mes saves les plus sensibles (Persona 4 Golden, Soul Sacrifice) dans la foulée et pour commencer à faire le ménage dans ma Vita ! ;-)

[Pré-co] JoJo’s Bizarre Adventure All-Star Battle sur PS3

JoJo's Bizarre Adventure All-Star Battle sur PS3
Tales of Xillia, Rayman Legends (oui enfin !), Final Fantasy XIV : A Realm Reborn, Killer is dead, One Piece : Pirate Warriors 2, Saints Row IV… Profitez de l’accalmie actuelle car la fin du mois d’aout va être complétement dingue au niveau des sorties vidéo-ludiques (septembre c’est encore pire !). :shock:

Au niveau de l’import japonais ça reste plutôt calme, la grosse sortie vient surtout de JoJo’s Bizarre Adventure All-Star Battle le 29 aout prochain !

C’est la lecteur et la découverte du manga Jojo’s bizarre adventure (Saison 3) – Stardust Crusaders (réédité par Tonkam) entamée il y a quelques semaines qui m’a fait m’intéresser au jeu vidéo. J’ai souvent entendu parler de cette saga mais je ne savais pas par quel bout la commencer. Malgré l’age (du bouquin pas le mien huhu), le style graphique et les accoutrements excentriques, j’ai tout de suite accroché !

Violence, puissance, personnages hyper charismatiques, background travaillé… tout ce que j’adore ! Et j’ai de la marge avant de rattraper mon retard sur la série car il y a plus de 100 volumes au total ! :smile:

Avec une telle saga, il y a largement de quoi faire un jeu de baston. Plusieurs sont d’ailleurs déjà sorti sur PS1, Dreamcast, PS2… Cette fois c’est le duo Namco Bandai et CyberConnect2 (Asura’s Wrath, Naruto Shippūden: Ultimate Ninja) qui si collent sur PS3 only.

JoJo’s Bizarre Adventure All-Star Battle est un jeu de baston en 3D à la Tekken. Il proposera un mode histoire spécial dans lequel les personnages des 8 premières saisons se rencontreront. Un joyeux bordel en perspective qui évitera les spoils pour les mecs comme moi et qui devrait satisfaire la grande majorité des fans.

Pour le moment, 33 combattants ont été annoncé mais Namco Bandai continue encore à révéler la présence de nouveaux personnages à quelques jours de la sortie. En tous les cas le jeu a l’air complétement dingue visuellement (je vous invite à jeter un oeil à la vidéo ci dessus le rendu en cell-shading est ouf !) et il n’y a plus qu’à espérer que le gameplay soit à la hauteur…

JoJo's Bizarre Adventure All-Star Battle sur PS3
Comme trop souvent avec Namco Bandai… JoJo’s Bizarre Adventure All-Star Battle n’a pas été annoncé en occident. Alors je l’ai pris en import chez CD Japan. Le site japonais offre le personnage Yoshikage Kira en bonus de pré-commande.

A noter la présence également d’une édition collector plutôt balaise avec OST, statuette (superbe) et plaque dorée qui dépasse allégrement les 200 € ! :shock:

[Achat] IG Magazine #27 Dernier et Ultime Numéro !

IG Magazine #27 Dernier et Ultime Numéro !
Voilà c’est fini… Après 4 ans de bons et loyaux services, IG Magazine s’arrête définitivement sur le hors-série #7 et sur le numéro #27 qui vient tout juste de sortir en kiosque. :roll:

J’ai acheté très assidument ce mook édité par Ankama pendant plusieurs années. Mais ces derniers mois, j’ai commencé un peu à m’y désintéresser car la formule commençait à ronronner. L’excès d’interviews promo, le manque d’évolutions et le traitement trop important de l’actu (avec souvent un mois de décalage) me dérangeaient de plus en plus.

Je suis plutôt à la recherche d’analyses et de rétrospectives. Deux éléments que j’ai du mal à trouver ailleurs. Alors, j’achetais uniquement les hors-séries (souvent excellents !) et certains numéros dont les sujets m’intéressaient plus particulièrement. Cet arrêt m’attriste quand même beaucoup car la pauvreté du rayon jeux vidéo des marchands de journaux fait peur à voir !

Les raisons de cette situation sont nombreuses et on ne va pas refaire le monde ni regretter l’arrivée du net !  Je garde tout de même au fond de moi une grosse dose de nostalgique de l’époque où il y a avait presque une quinzaine de magazines jeux vidéo différents à la librairie de ma ville et où je repartais avec 2-3 publications sous le bras. Je rêvais devant les reportages de l’E3, je bavais devant les tests de jeux imports, je salivais devant les rubriques consacrées aux jeux d’arcade et parfois je succombais aux petits « cadeaux » offerts dans telle ou telle publication (demo, skin pour console, manga…).

Bref, foncez pour vous procurer le hors-série #7 d’IG Mag consacré à Metal Gear Solid et le numéro #27 (avec les retrospectives de Grandia, GTA, Les Chevaliers de Baphomet, James Pond et Alex Kidd !) avant qu’il ne soit trop tard ! :sad:

112e Trophée Platine : LEGO Chima : Le Voyage de Laval (PS Vita)

112e Trophée Platine : LEGO Chima : Le Voyage de Laval (PS Vita)
En parallèle de Remember Me, je me suis attaqué au trophée platine de LEGO Legends of Chima : Le Voyage de Laval que j’ai décroché hier soir… (112e !) Il est encore tout chaud et voici mes impressions. ;-)

Avis sur le jeu :
LEGO Legends of Chima : Le Voyage de Laval est le 4e jeu LEGO à débarquer sur PS Vita (PS Vita has no games !). Une fois n’est pas coutume cet épisode n’a pour le moment pas vu le jour sur console de salon. Il se déroule dans l’univers fantastique de Legends of Chima une licence lancée par LEGO il y a quelques mois. Les habitants de Chima vivent en paix jusqu’à ce que Cragger (le vilain de service) foute le bordel en dispersant la puissance magique du Chi. Laval, le jeune lion doit l’arrêter et rétablir l’équilibre avant la destruction de la région.

Ce qui est amusant avec la plupart des jeux LEGO c’est le détournement d’une licence existante (Star Wars, Indiana Jones, Batman…) à la sauce LEGO. Résultat, ici le principal intérêt du jeu réside sur la découverte d’un nouvel univers (pour ceux qui ne le connaissent pas) qui m’a d’ailleurs un peu fait penser à Cosmocats (les gentils lions sans doute…). TT Games fait le maximum pour rendre le jeu sympathique et je pense que j’aurais été conquis par Chima si j’avais été un môme. Il y a quelques blagounettes à droite et à gauche mais LEGO Legends of Chima : Le Voyage de Laval est nettement moins drôle et décalé que d’habitude.

Durée du platine : 
J’adore les jeux LEGO alors j’ai joué à mon rythme sans le rusher. J’ai décroché le précieux au bout de 15h de jeu. Je ne l’ai pourtant pas terminé à 100% (il y encore pas mal de perso à débloquer) puisque j’en suis à seulement 57% ! :?:

Difficulté du Platine : 
Pas besoin de débloquer tous les personnages et tous les items à par les briques rouges, ce LEGO est sans nul doute le plus facile de tous ! Certains trophées or tombent hyper facilement (ex : tuer 3 mecs avec un personnage spécial ?!). Les énigmes sont très simples, c’est du tout cuit surtout pour les joueurs qui sont habitués aux jeux LEGO.

Trophées les plus difficiles : 
Les briques rouges s’obtiennent après avoir récupéré des trésors, c’est le seul trophée qui prend du temps à obtenir et qui risque de vous prendre un peu la tête en vous faisant tourner en rond.

112e Trophée Platine : LEGO Chima : Le Voyage de Laval (PS Vita)
Guides, trucs et astuces :
Je pratique les jeux LEGO depuis des lustres maintenant, les ficelles sont toujours les mêmes… alors je n’ai pas eu besoin d’utiliser de guide pour faire ce platine. J’ai juste eu recours à cette liste de collectibles pour localiser les deux trésors que je n’arrivais pas à trouver.

Conclusion :
Plus facile et moins drôle que ses congénères, LEGO Legends of Chima : Le Voyage de Laval est un jeu sympathique et distrayant qui se destine avant tout à un jeune public, aux fans de LEGO et aux chasseurs de trophées. Dommage que les personnages délirants comme Skinnet (le blaireau péteur) et Dom de la Woosh (le paon badass avec ses deux guns) arrivent seulement à la fin de l’aventure.

[Bon Plan] Commande : Jeux PS3 et 3DS UK à Petits Prix


Project X Zone étant en rupture (au moment où je voulais passer commande) chez amazon.fr, je suis allé le commander chez amazon.co.uk où le jeu était proposé pour 22£ environ. Namco Bandai n’ayant pas pris la peine de le traduire en Français (c’est déjà un miracle qu’il soit localisé en occident) je n’y verrai aucune différence.

J’ai de plus en plus de mal à jouer sur 3DS. Je me suis trop habitué aux graphismes des jeux PS Vita et puis surtout, je commence à ne plus supporter Mario et toute sa clique (j’essaie de faire un sevrage avant l’arrivée de Mario Kart 8). Mais là, je vais faire une exception ! Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que l’on à le droit à un cross-over réunissant les personnages emblématiques de Capcom et de SEGA dans un même jeu ! :cool:


Pendant que j’y étais, je suis allé faire un tour dans le rayon PS3 pour profiter des bons plans anglais. Je me suis pris Farcry 3 à 16.99£ (!!!), un jeu que je n’ai toujours pas fait malgré les excellentes critiques ainsi que Under Defeat HD Deluxe Edition (OST, digital artbook, DLC…) qui était à seulement 12£ !


Pour mon stock de « jeux à licences à platiner » je me suis également pris Star Trek (sorti il y a quelques semaines !) et Ben 10 Omniverse qui est parait-il un easy platine (c’est le mal !).

Je vous recommande de jeter un oeil au site anglais car il y a beaucoup de jeux récents à petits prix… que j’ai d’ailleurs payé plein pot ou presque il y a quelques mois… :x

111e Trophée Platine : Remember Me

111e Trophée Platine : Remember Me
Révolution sur le blog (huhu), aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter la version 2.0 de mes « billets trophées platine ». A l’instar de mes tests, ils seront découpés en sections bien distinctes ce qui permettra de les rendre plus clairs et accessibles. Enjoy ! ;-)

Avis sur le jeu :
Remember Me est un jeu d’action développé par le studio français Dont Nod. Le projet a connu un développement long et tumultueux puisqu’il a été lâché en cours de route par Sony qui comptait en faire une exclusivité PS3. Après avoir subi un certain nombre de remaniements, le jeu a finalement été récupéré par Capcom qui s’est chargé de le sauver et de l’éditer. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Remember Me fait partie de mes plus grosses déceptions de l’année 2013. Tel un mauvais jeu Ubisoft, il repose principalement sur sa direction artistique de haute volée ainsi que sur une ou deux idées intéressantes : le remix mémoriel (j’ai adoré ces phases de jeu !) et le Paris futuriste (chapeau bas !).

Faussement confuse, l’histoire a même eu tendance à me gonfler un peu en voulant parfois péter plus haut que son cul. Le jeu aurait pu se rattraper sur la partie gameplay mais malheureusement, il dispose d’une jouabilité sans âme et sans saveur qui pioche trop d’idées à droite et à gauche sans jamais parvenir à le faire vraiment correctement. Ultra dirigiste et parfois chiant à mourir (couloirland)… seul le petit cul bombé de l’héroïne et la rage d’obtenir le platine (huhu) m’ont tenu en éveil. :smile:

Durée du platine :
Il m’a fallu environ 19h pour décrocher le trophée platine de Remember Me. 10-12h pour finir l’histoire en mode difficile (à la base je voulais en faire un test sur le blog…) et 6-7h pour boucler le reste des trophées. En étant un peu plus regardant que moi sur la liste des trophées, je pense qu’il est possible de faire 2-3h de moins.

Difficulté du platine :
Le trophée platine est noté 4.6/10 par les membres de PS3 Trophies et il mérite un bon 5/10 selon moi. Le mode difficile porte bien son nom, certains passages sont ultra corsés à cause d’un nombre parfois très important d’ennemis. Belle prise de tête également pour battre le boss « Madame », j’en ai encore des sueurs… La collecte des objets est longue mais elle se trouve simplifiée par une sélection des chapitres qui indique les éléments manquants. Les trophées associés à certaines actions spécifiques (voir ci dessous) sont sans nul doute les plus difficiles du jeu.

Trophée les plus difficiles :
Chef de meute (Battre un Repenteur sans éliminer ses sbires) : Je l’ai fait au chapitre 6 et j’en ai chié comme c’est pas permis. Pas moyen de le buter en vitesse en utilisant le Sensen éclair sans toucher un des sbires. Du coup j’ai utilisé un combo carré de Pressens Power) pour en venir à bout. C’est plus long mais plus sûr !
Logique floue (Toucher simultanément avec une Bombe Logique 5 ennemis paralysés par le Sensen DOS) Simple sur le papier, ce trophée m’a posé quelques difficultés. Priviliégiez le centre de la pièce pour lâcher la bombe et évitez de trop regrouper les ennemis .
Ça s’reconnaît au débit (Faites détonner deux Bombes Logiques en moins de 15 secondes). Un des trophées les plus relous du jeu car il nécessite un timing parfait sur le combo à placer. Ne l’attaquer pas avant de maitriser parfaitement l’enchainement de 8 coups. Vous perdrez votre temps !

Guides, trucs et astuces :
Pour platiner Remember Me, je me suis servi du guide de PS3 Trophies et surtout de cet excellent guide vidéo permettant de trouver les nombreux objets à collecter. Ils sont hyper bien planqués et très difficile à trouver.

A noter la présence d’une zone « bonus » dans le menu principal qui permet de suivre la progression globale des trophées. Pour gagner du temps, je vous recommande de faire très attention aux trophées liés aux remix mémoriels. Ils sont pour la plupart, placés en fin de niveau et si vous en loupé un, il faudra vous retaper le niveau complet pour y accéder de nouveau ! :shock:

La clef pour terminer le mode difficile est la maitrise des combos des Pressens, et des esquives. Plus facile à dire qu’à faire tant certains passages sont ultra prise de tête. J’ai fait quasiment tout le jeu avec le combo de base (3 fois carré) et avec le combo (3 fois triangle, 4 fois carré, 1 fois triangle). J’associais les Pressens en fonction de mes besoins du moment. Utilisez toujours les Pressens bleu qui boostent les Pressens précédents.

Conclusion :
Au final, je me suis plus amusé à chopper les trophées de Remember Me qu’à faire l’histoire en elle même… Un comble pour un titre que j’attendais vraiment avec impatience ! Même si le jeu m’a déçu, je suis très satisfait d’accrocher ce 111e trophée à ma collection. Je vais attaquer des jeux plus simples pour revenir dans la course, si je veux approcher de mon objectif annuel à la con qui était je le rappelle (pour me faire mal) de 140 platine avant la fin de l’année… :x

[Preview] Killzone Mercenary sur PS Vita

Preview Killzone Mercenary sur PS Vita
En attendant la sortie de Killzone Shadow Fall sur PS4, les fans de la saga vont pouvoir casser du Hellgast dans Killzone Mercenary un nouvel épisode prévu en exclusivité sur PS Vita pour le 4 septembre prochain. Dans ce volet, le joueur se trouve plongé dans la peau d’Arran Danner un mercenaire qui n’a aucun scrupule de bosser pour les gentils de l’ISA ou bien pour les méchants Hellgast. :roll:

Au programme, un mode histoire avec 9 missions d’une heure chacune et un mode multi-joueurs à 8. En attendant la bêta qui devrait arriver prochainement, je vous propose de découvrir mes premières impressions sur le mode solo que j’ai eu la chance de tester par le biais d’une version preview incluant une mission complète.

Preview Killzone Mercenary sur PS Vita
Briefing sous forme de cinématique, petite intro avec le moteur du jeu, zéro tuto et BIM, je me suis retrouvé plongé direct dans une mission apparemment avancée. En territoire Helghast, l’objectif principal était d’activer un laser destructeur de vaisseaux spatiaux et de sécuriser la zone pour mon évacuation.

Dès les premières secondes, je me suis pris une claque graphique ! « Nondidiou, cette petite merveille tourne sur une console portable ?!) » :shock: Référence sur PS3, Killzone le sera également sur PS Vita. Il faut dire que Killzone Mercenary est développé par Guerrilla Cambridge ( ex SCEE Cambridge) sous la houlette de Guerrilla Games qui n’a pas voulu lâcher son bébé bien qu’étant très occupé avec Killzone Shadow Fall sur PS4. Animation, map grande et ouverte, effets de lumières, fumés… on se croirait sur console de salon !

Le ressenti est identique au niveau des sensations de jeu, puisque Killzone Mercenary propose un gameplay calqué sur celui de Killzone 3 (pour mémo, moins lourds que celui de KZ2). Cependant, le jeu exploite complétement les « fonctions spéciales « de la PS Vita. L’écran tactile sert à pallier l’absence des boutons R2 et L2 pour envoyer les grenades et pour switcher d’armes. Le touchpad disposé à l’arrière remplace le bouton L3. Une double tape sur le cul de la console et le héros court comme un cabri. :smile: Le tactile est également mis à contribution pour les combats au corps à corps ainsi que pour résoudre des mini-énigmes. Le gyroscope (en option) permet d’affiner les tirs comme dans Uncharted : Golden Abyss (j’adore cette fonction que je trouve géniale pour les headshots !).

Preview Killzone Mercenary sur PS Vita
Killzone Mercenary se démarque de ses aînés en introduisant tout un tas de nouveautés intéressantes. La plus importante est sans nul doute l’apparition d’un compteur qui accumule la monnaie locale reçue après chaque kill. Un headshot est ainsi plus rémunérateur qu’une banale fusillade. Alors il vaut mieux privilégier le meurtre avec classe (comme le coup de schlass dans le crane !) pour monter en niveau et booster son arsenal.

Cet argent permet de s’approvisionner en armes, balles et accessoires en tout genre dans des caisses/boutiques (façon Borderlands). En cours de mission, il est par exemple possible de s’offrir un gun plus balaise, un drone protecteur, une capacité d’invisibilité ou une armure ultra blindée. Des améliorations idéales pour terminer les objectifs secondaires et parvenir à boucler les missions.

Preview Killzone Mercenary sur PS Vita
J’ai beaucoup aimé ce premier niveau qui alterne à la fois des phases d’infiltrations et de bourrinage. Je me suis éclaté avec les drones qui sont pour la première fois dans Killzone, contrôlables à distance ! Le système de compteur est une idée simple mais hyper efficace qui pousse à jouer plus finement et qui promet du challenge et une belle rejouabilité.

Bref vous l’avez compris, je suis très emballé par ce Killzone Mercenary qui s’annonce très prometteur et terriblement accrocheur. Après avoir tâté la preview, il ne fait aucun doute que ce jeu se hissera parmi les must-have de la console portable et qu’il réconciliera les fans de FPS déçus par le COD et le Resistance PS Vita

A noter que j’ai réalisé tous les screenshots de cet article avec la version preview tournant sur ma PS Vita (ouais, ça claque !). :cool:

Scroll To Top