Après moult rebondissement postaux (ils finiront par me rendre fou !), j’ai réussi à mettre la main sur le press kit du jeu A Plague Tale : Innocence, envoyé par Focus Home Entertainement. De quoi me lancer sur un titre que j’attends avec curiosité depuis que j’ai entendu divers très retours positifs.


Le press kit de A Plague Tale : Innocence se présente sous la forme d’une grand boite noire rectangulaire sur laquelle est imprimée la tête d’un rongeur stylisé. Il est limité à seulement 410 exemplaires dans le monde (j’ai le numéro 210 !) et je dois vous avouer que je suis très heureux d’en avoir un entre les mains.

Voici à quoi il ressemble une fois ouvert…


Il contient un artbook de 64 pages intitulé « Arts from the Plague ».


Je l’ai à peine feuilleté pour ne pas me spoiler et je prendrais mon temps d’admirer les illustrations une fois le jeu terminé.


Oui, ça envoie du très lourd niveau direction artistique et l’univers moyenâgeux a l’air dingue !


Le press kit contient quelques goodies comme cette médaille qui semble tirée du jeu…


… et ce tapis de souris (vous avez le clin d’oeil ?).


Le dossier de presse (ultra soigné) avec un contenu façon vieil ouvrage du moyen âge est en français.


Il fait 8 pages et il contient, une présentation de l’univers, des rats, de l’inquisition, de la famille de Rune avec quelques phrases mystérieusement effacées. A la fin il y a un « à propos » consacré à Asobo Studio et un code pour télécharger une sound selection.


Plus cool encore, la boite contient une lithographie d’un artwork d’Olivier Ponsonnet. Si vous aimez son travail je vous invite au passage à jeter un oeil à sa page Artstation.


Pour finir, A Plague Tale : Innocence en version boite. En ce moment, je cours un peu dans tous les sens et il faut que je trouve un moment au calme pour me lancer pleinement dessus.


Et pour terminer, voici le vinyle du jeu contenant une sélection de titres composés par Olivier Derivière. C’est un bonus de pré-commande (c’est le goodie à la mode) distribué dans certaines enseignes. Oui, la pochette est superbe !

9 Commentaires

  1. « le goodie a la mode »
    On sent le mec dont la culture video ludique s’arrête aux graphismes…
    Pas la première fois que tu critiques les vinyles sur ton blog, dis toi juste que certains aiment ET la musique ET ce support, et qu’à l’inverse, toi t’aimes bien la vita et Miku, qui sont autrement moins intéressants…
    Objectivité, respect. Toussa toussa

    • Ton pic sur les graphismes est tellement ridicule… Je ne cherche pas à être objectif. C’est un blog, le concept et que j’y donne mon avis. Oui, le vinyle est un goodie à la mode que tu le veuilles ou non. Pour moi c’est un support totalement obsolète dont le retour en grâce me dépasse complètement. Je suis pour le les OST au format CD (j’en ai des 100aines) Je critique d’ailleurs autant le retour de la cassette audio.

  2. Les press kit sont une aberration. Ils devraient être disponibles à la vente auprès du public.

    J’ai adoré le jeu. Comment tu veux que j’ai pas les boules de voir que je peux pas acheter le contenu du press kit, alors qu’ils te le filent gratuitement ?

    Et quand on voit le prix de revente sur eBay de certains press kit, comment ne pas penser qu’ils ne constituent pas pour un éditeur un moyen d’influencer positivement (j’allais dire corrompre) la presse JV ?

    T’imagines un reporter accepter les « petits cadeaux » d’une entreprise genre big pharma ou big tabacco? Pourquoi les petits cadeaux sont la norme dans la presse jv ?

    • Je ne pense pas que tu influences quoi que ce soit avec un tapis de souris et un lytho. Ça permet surtout 2 choses : faire parler de ton jeu en lui offrant une visibilité supplémentaire (cf ce genre de billet ou vidéo) et surtout ça permet à l’éditeur de se distinguer parmi les 10aines de titres qui arrivent dans une rédac chaque mois.

      • Ça se discute… Je comprends ton avis Damonx, mais je comprends aussi celui de Fenris car je suis un collectionneur et dès qu’un jeu est bon, ce qui est le cas pour celui-ci, j’aimerai clairement posséder quelque chose de spécial, ou un « collector » (je considère ça comme tel vu qu’il y en a peu !) et qu’il soit disponible pour le grand public.

        C’est relativement frustrant pour quelqu’un de lambda car si tu veux te procurer ce kit, bah faut aller sur eBay et là c’est un viol monétaire intersidéral, quel que soit le kit presse en général…

        Bref, je ne critique en rien ta présentation du kit presse, j’kiffe bien et le jeu mérite une mise en avant ! Mais c’est vrai que c’est frustrant. J’aurai préféré mettre 80 balles pour avoir le jeu et les babioles dans une petite boite stylée plutôt que 50€ pour le jeu standard et potentiellement 200 balles supplémentaires si je voulais un jour ce kit ! Ma seule critique : tu donnes pas ton avis sur le jeu simultanément, ça aurait été cool d’avoir un petit paragraphe sur ce que tu penses du jeu. A+A+

        • J’y suis pour rien des prix sur Ebay ! XD
          Comme tu le sais, je suis également collectionneur. Il y a plein de choses de ce type que je n’ai pas et que j’aimerais également posséder dans ma collection. Moi aussi ça me frustre de ne pas pouvoir toute avoir et tout acheter.

          • Merci d’avoir prix le temps de répondre Damonx. Ça fait des années que je te suis et j’adore tes posts, je découvre plein de trucs grâce à ton travail mais j’avoue je cringe 2 ouf sur les press kit.

            Je viens de regarder les ventes réussies de press kit. Celui de Days Gone part à 700 euros et plus (!). La plupart du temps c’est 150 à 250 euros, celui de Duck Tales remaster est en vente à 2000 euros (!). Multiplie ça par le nombre de jeux reçus chaque année et c’est un véritable complément de revenus pour tout « journaliste indépendant de jv ».

            Sans parler des voyages offerts par les éditeurs, mais c’est il vrai une toute autre histoire.

            Je peux aussi citer le cas Fallout 76, press kit de ouf pour les « influenceurs », collector toute pétée lançant un scandale pour les consommateurs (les mecs qui payent hein).

            Est-ce que je peux jeter la pierre ? Si j’étais influenceurs je serais certainement le premier à profiter du système. Ou peut-être pas.

            Je précise que je ne considère pas que tu sois responsable en quoi que ce soit de ce système.

            Reste que les press kit sont à mon sens un triple problème :
            – tant pour les journalistes jv dont l’intégrité est, de fait, compromise
            – que pour les éditeurs qui semblent vouloir corrompre ceux qui ont une voix en leur faisant des « petits cadeaux exclusifs »
            – enfin pour les consommateurs chez qui monte une double frustration : un sentiment d’exclusion de ne pas « en être », même si on est collectionneur plus calé qu’un paquet d’influenceurs, et payer le prix fort – à un influenceur ! – sur le marché gris pour obtenir un press kit.

            Bref merci d’avoir pris le temps de me lire ! 🙂

          • Merci d’être présent depuis si longtemps ! Même si je ne partage pas ton avis, c’est normal que je prenne le temps de lire et de répondre ;p

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here