Depuis 2013 et Ratchet & Clank : Nexus sur PS3, la saga Ratchet and Clank est en jachère. Certes, elle a donné signe de vie en 2016 sur PS4 avec un (superbe) remake du premier volet et un film (raté) mais cela fait des années que les fans de la saga culte d’Insomniac Games rongent leurs freins et attendent du sang neuf. Ratchet & Clank : Rift Appart sera t-il à la hauteur de ses prédécesseurs et assez fort pour relancer la saga ? Réponse dans mon test…

Scénario :
Ratchet & Clank vivent paisiblement leur nouvelle vie de héros sauveurs de la galaxie quand le Docteur Néfarious vient troubler la tranquillité ambiante en libérant une tempête dimensionnelle qui ouvre des failles un peu partout. Dans ce chaos général, Clank se retrouve projeté dans une autre dimension où il est récupéré par Rivet, une autre Lombax. Les 3 héros vont tenter de se retrouver et de sauver l’univers…

Bien que doté d’un scénario classique, Rift Appart propose une aventure haletante pleine de rebondissements. Avec l’ajout d’une nouvelle héroïne charismatique et attachante, cette suite est un basculement important qui offre énormément de nouvelles possibilités à la saga. L’humour est omniprésent, et le jeu dégage un côté “feel good” dont on a tant besoin en ce moment.

Réalisation :
Rift Appart est une des rares exclusivités first party PS5 non cross-plateform. Un choix qui s’explique dès les premières secondes de jeu. Rift Appart ne pourrait clairement pas tourner sur une PS4 même Pro. Techniquement impressionnant, le titre d’Insomniac est un déchaînement visuel de tous les instants. Le jeu dispose de 3 modes d’affichage : fidélité (4K, raytracing, 30fps), RT performance (60fps, ray tracing), performance (60fps et une meilleure résolution d’image).

C’est beau et dynamique comme un long métrage de Pixar. La quantité d’éléments à l’écran est impressionnante. C’est tellement riche et varié que l’on s’en prend plein les yeux du début à la fin. Avec son fameux “SSD magique”, la PS5 envoie du lourd et arrive à gérer l’effondrement dimensionnel sans broncher. Ce déluge technique n’est pas juste là pour épater la galerie, il est au service de l’univers développé depuis près de 15 ans par Insomniac Games. Il n’a jamais paru aussi réel et vivant.

Gameplay :
En terme de gameplay, Rift Appart ne révolutionne pas la saga. On retrouve la jouabilité solide qui a fait le succès du Lombax et de son acolyte robotique. Un mix d’action/plateforme avec des armes totalement délirantes dont il est possible de cumuler certains effets permettant ainsi de faire de véritables carnages. (Jubilatoire !) Ce volet PS5 offre quelques nouveautés comme la possibilité de s’accrocher à des failles pour se téléporter et bien évidemment l’ajout de Rivet.

On regrettera que cette dernière ne dispose pas d’un gameplay vraiment différent de celui de Ratchet d’autant plus qu’il y avait matière à faire avec son bras mécanique. La vraie nouveauté de cet opus PS5 se situe surtout sur la gestion des capacités de la DualSense. Elle ajoute un plus non négligeable à l’immersion dans les cinématiques et elle appuie sur les spécificités de chaque arme que l’on a parfois vraiment l’impression d’avoir en mains.

Durée de vie :
Ratchet & Clank : Rift Appart offre un rythme soutenu du début à la fin. Seuls les puzzles de Clank font un peu office de break. En mode normal, en faisant plusieurs missions secondaires, il m’a fallu environ 13h pour terminer le jeu. Toujours aussi accessible et grand public, ce Ratchet & Clank dispose d’une difficulté progressive jamais frustrante. Le jeu propose également plusieurs niveaux de difficulté, des objets à débloquer, un excellent mode photos et un mode défi. Il faut compter environ 20h pour boucler le jeu à 100%.

Conclusion :
Ratchet & Clank : Rift Appart est une véritable vitrine technique de la PS5 qui sert également de nouveau départ à une saga qui mérite d’être connue par un plus large public. Face à un tel régal, je me prends déjà à rêver d’avoir chaque année ou presque un nouvel épisode signé Insomniac Games mais cette fois sous le nom de : Rivet, Ratchet & Clank.

Ma note : 18/20

Screenshots maison

5 Commentaires

  1. Enfin un jeu qui donne envie d’acheter la PS5!
    Parce que soyons honnêtes, à part 1 ou 2 jeux intéressants ma PS4 pro n’est pas là de quitter le meuble TV^^
    Au moins, on a une idée des capacités de la console et ça laisse présager du meilleur pour les années à venir 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here