Le 3 décembre 1994, Sony lançait une bombe : La première PlayStation. Portée par le visionnaire Ken Kutaragi, la première console du géant électronique japonais a révolutionné le milieu du jeu vidéo et chamboulé le gamer que j’étais. 

A l’époque, j’avais 17 ans. J’étais pile dans la cible. Je rêvais d’une PlayStation en lisant les mag de jeux vidéo et je bavais en voyant les pubs TV ventant « la puissance de la PlayStation ». J’ai finalement pu acheter la console avec mes propres sous gagnés à la fin d’un stage. C’était une console d’occasion, elle lisait mal les disques mais c’était ma vraie première console à moi. Elle me faisait briller les yeux. L’arcade à la maison, enfin !

J’ai passé beaucoup de temps à jouer à la PS1. Plus que raisonnable alors que je finissais mes études. Je me souviens avec nostalgie des heures passées à débloquer les perso de Tekken 2 avec celle qui deviendra ma femme plus tard (sortez les violons), des projections de génériques de jeux vidéo (Soulblade, Final Fantasy VIII…) que j’organisais pour mon père, des sessions de piratage (c’est mal) et du temps passé chez Scoregames / Recycle Games et les boutiques de République pour découvrir les nouveautés.

J’ai craqué pour la Dreamcast (Soulcalibur !) mais il me fallait la PlayStation 2 ! Il me la fallait tellement que j’avais même pré-commandé la console. Une curiosité et une folie pour l’époque car ne se faisait pas et surtout car j’étais en plein service militaire sans un sous en poche. Mon souvenir le plus fort de la PS2, c’est évidemment quand je suis allé la chercher day one chez Micromania, la boite bleue, le sac bleu, SSX et Tekken Tag Tournament, c’était fou ! Même si je garde des souvenirs impérissables de certains gros titres, MGS2, Burnout, GTA, Gran Turismo, Killzone… en y repensant, j’ai finalement moins joué à la PS2 qu’à la PS1. J’étais devenu jeune actif, à mon compte et très occupé par mon travail.

Et puis j’avais aussi la PSP ! Elle me fascinait tellement que j’avais décidé de ma la procurer avant la sortie française. Je l’ai finalement rapportée d’un voyage à Hong Kong. Quelle machine ! Avec Ridge Racer, Lumines et Wipeout Pure dans la poche j’étais refait ! J’ai principalement joué à la PSP en mode snacking avec des jeux typés arcade pour me défouler.

Je n’ai pas acheté la PS3 à son lancement. J’avais décidé d’attendre 3-4 mois et la sortie d’une télé Samsung en HDMI 1.3a pour franchir le cap. Impossible d’y jouer sur un tube cathodique. J’étais convaincu de mon choix mais cette attente m’a paru être une éternité. Du coup, j’y jouais chez des potes et je bavais devant quand je la voyais en magasin. La console était fortement critiquée pour son prix, sa communication et son lineup mais j’étais certain qu’elle était faite pour moi. Et je n’ai pas regretté ! Elle a connu un incroyable renouveau et m’a passionné au point que j’ai créé un blog (que vous êtes en train de lire) afin d’y partager mes passions dont celle pour le jeu vidéo. A cause de son lineup, du online, des trophées… j’ai squatté cette console comme jamais !

La PS Vita était pour moi l’occasion d’avoir une PS3 dans la poche et de continuer à jouer et à gagner des trophées même dans les transports. A l’instar de la PSP, je n’ai pas pu attendre la sortie européenne et j’ai importé une console du Japon (merci Flo). Je n’ai jamais joué autant à une console portable. Gravity Rush, Soul Sacrifice, Persona 4… quelle formidable machine portable ! Malheureusement, c’est une échec mondial et Sony a préféré se concentrer (à raison) sur la PS4… Malgré cela ,je continue d’y jouer (j’ai près de 600 jeux en boite dessus !) et je fais partie de ses plus fervents supporters. Car oui, elle bouge encore et je l’aime ma Vita.

J’étais bien avec ma PS3. En fin de gen, je ne sentais pas encore la nécessité de changer de console. Le passage de l’une à l’autre s’est fait finalement en douceur. Car la PS4 c’est la PS3 en « plus mieux ». Cette console a été faite par des joueurs pour des joueurs. J’en ai aucun doute. Bloodborne, Horizon, God of War, Uncharted 4, Destiny, MHW, la découverte de la VR… C’est pour moi 6 ans de pur bonheur ! Et c’est loin d’être fini avec ce que nous réserve 2020. TLOU 2 !!!!!!!!!!!!!

MERCI Sony ! Je serai là pour la PS5, la PS6… et même pour la PS9 (qu’il faudra s’insérer dans le nez). Continuez à me faire kiffer comme ça encore pendant 25 ans ! Je n’aurai sans doute plus les mêmes réflexes mais je serai toujours au rendez-vous pour rêver avec vous !

6 Commentaires

  1. J’ai eu ma première Playstation en cadeau de Noël commun avec mon frère en 95. On n’avait que le Demo Disc 1 au début mais ça nous suffisait amplement pour passer nos journées dessus. Les Demo Disc ont d’ailleurs beaucoup fait vivre cette console grâce aux PlaystationMag achetés religieusement à leur sortie.
    J’ai beau avoir fait un tour chez quasiment toutes les concurrentes à cause d’un ou deux jeux (à l’exception de la Saturn et et la XboxOne), Playstation reste ma marque de cœur, du Day1 à partir de la PS2 pour chaque nouvelle console et l’attente et l’excitation est toujours plus forte.

  2. Bel article rempli de nostalgie 😍. Je suis plutôt joueur occasionnel mais j’ai eu aussi toutes les Playstation, je me rappelle encore de la ps2, je l’avais pré-commander par téléphone c’est ma mère qu’il avait fait 😁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here