PS3 – Mise à Jour Firmware 4.11

PS3 – Mise à Jour Firmware 4.11
Ce matin, Sony Computer Entertainment a lancé le firmware 4.11 pour la PS3. Soit neuf jours à peine après la version 4.10… Attention, contrairement à ce qui est indiqué sur le blog officiel PlayStation US cette mise à jour est bel et bien obligatoire. :roll:

Comme souvent, SCE ne s’est pas étalé sur le contenu du firmware. Officiellement cette update améliore certains aspects du système.
Selon certaines rumeurs, le firmware 4.11 viendrait fixer des bugs liés à des téléchargements effectués sur le PS Store, qu’il était impossible à supprimer du disque dur.

Comme d’habitude le billet sera mis à jour si on découvre quelques fonctions cachées dans les prochains jours… Pour le moment pas de nouveau firmware pour la PS Vita à l’horizon…

[Pré-commande] Nendoroid Snow Miku : Fluffy Coat Ver.


Le Wonder Festival 2012 Winter s’est déroulé ce weekend au Japon. Durant cet événement les éditeurs de figurines ont présenté au public leurs prochaines réalisations.

Good Smile Company a profité de l’occasion pour mettre en vente (3000 ex) une nouvelle Snow Miku au design spécial qui a été sélectionné par les lecteurs du site Piapro et qui commémore le 63ème édition du Sapporo Snow Festival.

Cette Snow Miku se distingue des deux précédentes (rares et archi-copiées… visibles ici et ) sur de nombreux points. Les couleurs argentées ont cédé leurs places à du bleu et les cheveux sont maintenant transparents. Hatsune Miku porte un manteau en fourrure et un nœud dans les cheveux avec un diamant bleu. :razz:


Comme la majorité des édition spéciales, cette Nendoroid Snow Miku : Fluffy Coat Ver. sera livrée avec toute une batterie d’accessoires. En plus du traditionnel support articulé, la boite contiendra un pied micro, une pelle, un sculpture de glace (de la taille d’une Nendoroid Petit !) représentant Miku et un socle lumineux !


La bonne nouvelle c’est que cette figurine qui sortira en juin 2012 est également disponible en pré-commande sur le site officiel de Good Smile Company du 12 février au 20 février seulement !

J’ai passé commande… Je n’ai jamais réussi à mettre la main sur une Snow Miku auparavant et je suis ultra fan des deux visages alternatifs ! Surtout celui de gauche et j’ai déjà quelques idées de mise en scène en tête… :smile:

[Test] WipEout 2048 sur PS Vita


Après avoir brillé avec succès sur toute les plateformes PlayStation, Wipeout la célèbre saga de jeux de course futuriste créé à l’origine par Psygnosis en 1995 (ça ne nous rajeunit pas ma pov’ Lucette) débarque sur PS Vita pour soutenir le lancement de la console en Europe et aux USA. :cool:

Scénario :
WipEout 2048 ne dispose pas réellement de scénario mais il nous fait faire un bon dans le passé en nous amenant aux origines de la série. Cet épisode se déroule en 2048 dans un future proche. On y découvre la création du Championnat de Course Antigravité le C.C.A organisé par Pir-Hana une jeune entreprise technologique. 5 écuries s’affrontent en quête de gloire sur les circuits tortueux de Nova State City.

Réalisation :
C’est le studio SCE Studio Liverpool (ex Psygnosis ) qui s’est chargé de réaliser cet opus PS Vita et on peut dire qu’il maitrise leur sujet sur le bout des doigts. Le jeu est tout bonnement magnifique ! Le look des véhicules est plus roots et les courses se déroulent dans des environnements urbains (parc, métro, building…) proches de ceux que l’on connait. Ce changement apporte un peu de fraicheur à la série sans pour autant dénaturé le coté futuriste hyper aseptisé (toujours pas un humain à l’horizon) qui lui est propre. Les graphismes sont d’une finesse incroyable et d’une fluidité à toute épreuve. La vitesse est à couper le souffle et je peux vous assurer quand y jouant vous cramponnerez à la PS Vita comme un pilote à son volant ! :shock:

Jouabilité :
Dans WipEout 2048, on évolue à travers 5 types de courses (classique, combat, contre la montre et zone) sur 10 nouveaux circuits répartis sur 3 saisons différentes. Wipeout 2048 reprend le gameplay qui a fait le succès de la série. La précision au stick analogique est parfaite et procure un véritable plaisir de jeu tant elle donne l’impression de maitriser sa machine. La connaissance parfaite des tracés et la maitrise des armes à récupérer sur la route sont primordiales pour terminer en tête de chaque épreuve. Chaque écurie possède différents types de vaisseaux plus ou moins adaptés à chaque type de courses. La variété est assez importante pour que chacun y trouve chaussure à son pied. Il est possible de jouer avec le gyroscope et le tactiles pour accélérer et tirer mais cela reste du pur gadget…


Durée de vie :

WipEout 2048 dispose d’une progression plus souple que la dernière version de salon ce qui permet de parcourir la campagne solo sans rester dans la progression. Mais je rassure les plus chevronnés, les challenges deviennent de plus en plus élevée surtout si on veut chopper une médaille « Elite » pour chacune des épreuves. L’envie de progresser en améliorant ses temps est toujours aussi forte. Le système de défis automatiques qui se créent avec sa liste d’amis et les challenges NEAR réservent de longues heures de jeu. WipEout 2048 dispose d’un mode Ad Hoc et d’une campagne en ligne (à 4 joueurs) avec une progression sous forme d’objectifs à atteindre. A noter la présence d’un système de crossplay qui permet (une fois qu’il sera activé par le biais d’une mise à jour) de jouer contre les jeux PS3 sur 4 circuits tirés de WipEout HD.

Bande son :
On retrouve une playlist techno dans le plus pur style de celles qui ont fait le succès de la série. Couplé à l’image speed voir limite psychédélique ont rentre dans le jeu comme jamais.

Conclusion :
Musique à fond la caisse, yeux qui sortent des orbites, baves aux lèves, sentiment d’addiction… les symptômes procurés par WipEout 2048 confirment que l’on a bel et bien affaire à épisode digne de ses prédécesseurs. Les projecteurs sont sur l’excellent Uncharted : Golden Abyss mais ne vous y trompez pas, WipEout 2048 est LA véritable killer app’ de la PS Vita ! :cool:

Ma note : 18/20

Screenshots réalisés avec le mode photo du jeu.

[Test] Neverdead sur PS3


La première fois que j’ai vu tourner Neverdead, c’est à l’E3 2011 sur le stand de Konami. J’avais été attiré par le duo atypique et par le coté gore du soft. Le concept m’avait semblé sympa et j’attendais sa sortie avec beaucoup de curiosité ! :cool:

Scénario :
Dans Neverdead le joueur incarne Bryce Boltzmann, un chasseur de démon immortel qui fait équipe avec Arcada une bimbo aussi jolie qu’inutile. Le duo de choc bosse pour une organisation internationale qui tente de contrôler les phénomènes démoniaques. Ils ont fort à faire puisque le roi des démons et ses sbires ont décidé de foutre le bordel en ville et de capturer la starlette du moment qui possède de mystérieux pouvoir. Le scénario est aussi plat que le pitch. L’histoire est hyper classique et l’aventure patine complétement dans la semoule. Les flashbacks sur le passé du héros sont sous exploités et il aurait été intéressant que le studio approfondisse la relation qui unie les deux partenaires.

Réalisation :
C’est le studio anglais Rebellion (Alien VS Predator, Rogue Trooper…) sous la direction de Shinta Nojiri (Metal Gear Acid) qui s’est chargé de réaliser le jeu. L’équipe nous avait habitués à beaucoup mieux. On se retrouve face à un jeu moche à la réalisation complétement bâclée. Au pays d’Aliasingland le borne est roi. Le moteur 3D est poussif et les bugs de collision sont tellement nombreux que l’on a parfois l’impression de jouer sur une version alpha. Le look du héros est réussi mais le chara design des ennemis (avec des trous de balles proéminant ?!) est complétement loupé voir douteux… En voyant le résultat on se demande ce qui a bien pu passer dans la tête des développeurs… Concept trop ambitieux, manque de moyens ou foutage de gueule ? Un peu des 3 sans doute… :roll:

Jouabilité :
Neverdead est un mélange de TPS et de beat’em all. Aucun des deux gameplay n’est vraiment abouti. L’utilisation du stick droit pour donner les coups d’épées donne un coté brouillon aux affrontements et le résultat manque très clairement d’impact et de précision. Malheureusement les gunfights sont tout aussi poussifs, la faute à un manque de précision et d’efficacité des armes. L’immortalité de Bryce ne le rend pas invulnérable pour autant puisqu’il a la fâcheuse tendance à finir en morceaux après chaque attaque qu’il subit. Il peut perdre ses bras, ses jambes et son torse et on ne dirige plus alors que sa tête ! Heureusement il est possible de reformer le corps en recollant les éléments ou bien en les faisant repousser ! Le problème c’est que le héros manque cruellement de résistance et on passe la plupart de son temps à courir après ses membres, ce qui est incroyablement frustrant. Le héros peut utiliser cette capacité à se démembrer à son avantage. Il peut par exemple utiliser un de ses bras comme un appât, ou bien s’arracher la tête pour accéder à des zones inaccessibles. Cette capacité aurait pu être amusante mais elle se révèle un peu inutile tant le level design soporifique au possible, a du mal à exploiter le concept.


Durée de vie :
J’ai attaqué le jeu en mode hardcore et il m’a fallu plus de 10-12 heures (de souffrance) pour finir le mode histoire. Même en boostant les capacités du héros avec les points d’XP la difficulté s’avère élevée car on passe son temps à recoller le corps de son bonhomme, a réanimé sa partenaire et à se battre avec les bugs de collision. Dans Neverdead, ce n’est pas les boss que l’on craint le plus mais ces espèces de petites saloperies blanches qui tournent en permanence autour de nous et qui aspire la tête du héros une fois qu’elle est détachée. On peut s’en défaire par le biais d’un QTE complétement merdique. Si on le loupe, c’est GAME OVER ! Et oui l’immortel peut donc mourir… (WTF ?!) :?:Pour accroitre la durée de vie (et les gains avec des DLC payants) le jeu dispose d’un mode online à 4 aussi vide qu’intéressant.

Bande son :
La bande son à base de metal est excellente et le studio s’est même payé « Never Dead » de Megadeth en titre principal. Malheureusement les morceaux sont peu nombreux et il m’est arrivé de couper la musique à plusieurs reprises…

Conclusion :
Malgré quelques idées intéressantes et un coté WTF complétement assumé, Neverdead s’avère être une énorme déception. Derrière ses faux airs de jeu cool se cache en fait un titre bâclé au gameplay poussif et hyper frustrant. Un jeu à éviter, à moins d’être un peu maso et d’avoir envie de s’arracher la tête… :lol:

Ma note : 7/20

 

[Déballage] Final Fantasy XIII-2 – Edition Crystal PS3


Je n’ai pas été assez rapide et j’ai totalement loupé les pré-commandes de l’Edition Crystal de Final Fantasy XIII-2… Mais par un heureux hasard, quelques jours avant la sortie du jeu, j’ai réussi à mettre la main sur une version PS3 annulée à la dernière minute par un acheteur d’amazon.fr. :grin:


L’Edition Crystal se différencie de l’Edition Collector par la présence d’un très imposant coffret blanc rigide magnifiquement illustré par Yoshitaka Amano. Comme souvent avec les collectors made in Square Enix, le rendu est vraiment classieux !


A l’intérieur on trouve donc le jeu (avec un livret en couleur, comme quoi c’est possible…) et une très jolie lithographie lenticulaire (façon carte 3D) représentant la magnifique Lightning en armure. :o


Le mini artbook « The art of Final Fantasy XIII-2 est de la taille d’un DVD. L’impression est de très bonne qualité et les illustrations sont splendides mais la couverture souple est un peu cheap pour ce genre de collector.


Artworks, croquis illustrations 3D… 44 pages de pur bonheur visuel ! En espérant que Square Enix aura la bonne idée de sortir un artbook grand format…


Les 6 cartes de collections à l’effigie des personnages principaux du jeu sont un peu décevantes. Les images sont trop contrastées et l’impression manque de piqué ! Étonnant venant de l’éditeur ! :lol:


L’OST « Crystal Edition » est fourni dans un digipack aussi beau et épuré que le reste de cette edition collector.


Les 78 morceaux sont réparties sur 4 CDS et représentent plus de 5 heures de musique ! A noter que Square Enix propose également cette OST en édition limitée avec un packaging totalement différent et un DVD bonus.


Dernière pièce de cette Edition Crystal, le t-shirt inédit FFXIII-2 de chez Square Enix product. Une fois n’est pas coutume il est largement portable et en plus c’est ma taille (L). Mais bon le porter sur le dos niquerait définitivement le collector… Dilemme ! :x

Comme à son habitude, Square Enix nous fournit là un très beau collector. Dommage que le contenu de cette édition Crystal ne se différencie pas plus de l’édition collector car à part la boite et le t-shirt elles sont identiques. Le prix public était intéressant (89€) compte tenu du contenu bonus et de la présence de l’OST mais il faut avouer pas de quoi lâcher 200 boules dedans (ha les vendeurs ebay…).

Je vous préviens tout de suite : ne vous attendez pas à avoir mes impressions sur le jeu avant des lustres !  Je n’ai toujours pas eu le temps de mettre la main sur Final Fantasy XIII… et je compte bien faire l’histoire dans l’ordre. ;-)

[Arrivage] Warhammer 40 000 : Epée Tronçonneuse Taille Réelle !


Lors de la sortie de Warhammer 40 000 : Space Marine en septembre dernier, THQ a fait parvenir deux épées tronçonneuses à la redac’ de Game One. Voyant que je louchais méchamment dessus, Julien Tellouck (oui oui LE Julien du JT) m’a donné l’une des deux pour ma Gaming Room:smile:


Comme c’est une très belle pièce et que je sais que vous aimez les (gros) goodies autant que moi j’ai décidé de vous la présenter sous tous les angles. L’épée mesure 1m20 de long et doit peser entre 5 et 10 kilos !  Il est difficile de la porter d’une main ce qui explique le visage un peu crispé de l’animateur ! ;-)


Elle a été sculptée par le Studio Oxmox, une boite allemande spécialisée dans les sculptures de dinosaures et les répliques de héros en tailles réelles. Vous pouvez jeter un œil à leurs travaux ici, ils font des trucs de ouf !


Malheureusement la tronçonneuse ne fonctionne pas… Je l’aurais bien testé quelques minutes pour couper des mecs du bois dans le parc d’à coté…


Malgré la taille de l’engin, le niveau de détail est vraiment très élevé. A priori le studio s’est basé sur les nombreux artworks diffusé par THQ lors de la promo du jeu.


Difficile de faire plus ressemblant ! Cette chainsaw sword est le goodies ultime pour compléter l’édition collector de Warhammer 40 000 : Space Marine que je vous ai présenté la semaine dernière !


J’ai posé l’épée sur le meuble ikéa du salon pour réaliser une partie du shooting. En voyant « cette horreur » ma femme s’est mise à apprécier le Katana de Kill Bill qui siège d’habitude à cet endroit ! :smile:

[Paris Manga 2012] Achats, Goodies et Dédicaces…


Ce weekend je me suis rendu à Paris Manga 2012. A par le shopping et les dédicaces, il n’y avait pas grand chose à faire. Comme d’hab c’était blindé de monde au point que la circulation dans les allée était extrêmement difficile.

En arrivant j’ai attaqué la dédicace Toshihiro Kawamoto co-fondateur du studio Bones et chara-designer de Cowboy Bebop. L’organisation était un peu faite à l’arrache (pour changer…). J’ai failli me tromper de file et après 1h30 d’attente (merci la PS Vita…) j’ai pu rencontrer l’artiste. :cool:


Apparemment très consciencieux, Toshihiro Kawamoto a pris tout son temps pour trouver le stylo adapté au support. Je comptais lui faire dédicacer l’intégrale de la série mais je suis parti un peu à l’arrache et je n’ai pas réussi à mettre la main dessus… :x Du coup je me suis rabattu sur le film sorti en 2003, ce qui est déjà pas mal me direz vous.


A coté c’était les stands des dédicaces payantes. Contrairement à son dernier passage à Paris Manga, David Prowse alias Dark Vador avait énormément de succès chez les djeuns (la réédition des Star Wars en 3D et les burger Quick y sont peut être pour quelque chose…).

J’ai déjà une dédicace du bonhomme et il m’intéressait de rencontrer Doug Bradley alias Pinhead de Hellraiser ! Le personnage fait partie des figures emblématiques du cinéma d’horreur de mon adolescence au coté de Freddy, Jason, Leatherface… :twisted:


Je n’avais rien à lui faire dédicacer vu que je n’ai pas vu de Hellraiser depuis des lustres et que mes VHS doivent être dans un grenier chez ma grand mère…  Alors j’ai choisi la photo ci dessus parmi celles qui étaient proposées. L’acteur britannique m’a semblé aussi bavard que dans les films… Pas grave il m’a filé rencard en enfer on aura le temps de discuter le bout de gras… :twisted:


Comme il était difficile d’accéder aux stands de jeux vidéo, j’ai enchainé direct en faisant du shopping. J’ai profité de l’offre 3 t-shirts pour 30€ du stand Planet Legend. Je me suis pris 3 t-shirts Star Wars old school. Ils ont l’air coupé à la serpe mais je trouve les visuels très chouettes !


Paris Manga pourrait se rebaptiser fake land et il devient de plus en plus difficile de ne pas se faire baiser en achetant des contrefaçons. Heureusement quelques vendeurs font de la résistance comme Alix Online chez qui je me suis pris cette Nendroid 173 tiré de Valkyria Chronicles 3.


Le problème c’est qu’à force d’acheter chez eux, le patron connait mes gouts et mon faible pour les maids… Impossible de résister à l’artbook L’autocensure de Maya Miyazaki ! :smile:


Dernier craquage sur le stand avec ce Tokotoko Tachikoma de Ghost in The Shell. Il est tout mignon et  mesure seulement5 cm de haut. Il fonctionne a piles et si j’ai le temps je ferai quelques photos et vidéos.


J’ai terminé mon passage au Paris Manga shopping avec un sac de nouille Oyakata (gout soja mes préférées !). Je les ai tout de même testé en arrivant pour m’assurer que ce ne sont pas des fakes… :roll:

PS Vita – Mise à Jour Firmware 1.6

PS Vita – Mise à Jour Firmware 1.6
Cette nuit, la PlayStation Vita a également eu le droit à sa mise à jour. Mais contrairement à la dernière update de la PS3, le firmware 1.60 de la PS Vita apporte de véritables nouveautés… :cool:

PS Vita – Mise à Jour Firmware 1.6
Le live Area voit débarquer l’icône « Cartes », une application basée sur google maps. Elle permet de se localiser sur une carte, de s’orienter et de consulter les images satellites du monde entier. La version WIFI n’étant pas équipée de GPS, l’application se révèle tout de suite moins intéressante…

PS Vita – Mise à Jour Firmware 1.6
Grâce à cette mise à jour l’appareil photo prendre des viéos. La qualité n’est pas terrible car la PS Vita est équipée de deux APN de 640×480 (0.3MP) mais ça dépanne et ça peut donner une image patinée à vos sextapes vidéos de vacances. :smile:

Quelques modifications en vrac :
– Le bouton « PS » qui sert de témoin de charge et de notification, voit ses clignotements changées pour une meilleure compréhension.
– La fonction « mode avion » est accessible plus facilement dans les menus
– L’assistant du gestionnaire de contenu est compatible Mac OSX

Avec 3 mises à jour depuis son lancement en décembre dernier au Japon, la PS Vita suit donc la destinée de sa grande soeur de salon. Pour le meilleur (de nouvelles fonctions surprises) et parfois le pire (de longues updates pour pas grande chose…).  :roll:

Scroll To Top