Accueil Blog Page 4

[Collector] Harvest Moon : Light of Hope – Collector’s Edition sur PS4

0

Vous trouvez que les éditions collectors se ressemblent un peu toutes en ce moment ? Et bien vous allez peut être changer d’avis en découvrant Harvest Moon : Light of Hope – Collector’s Edition sur PS4 préparé par Rising Star Games et Koch Media.

Au programme : 
– Un box cartonnée en forme de grange (hahaha)
– Le jeu en version boite sur PS4
– Un set de 6 pin’s en métal
– Un mug en céramique
– Un tote bag
– Le season pass incluant 4 DLC

Plutôt original non ? Alors pourquoi un tel collector pour un jeu Havest Moon ? Et bien la série fête ces 20 ans en Europe cette année et c’est la première fois que le jeu sort sur PS4. Un double événement donc !

La sortie de Harvest Moon : Light of Hope – Collector’s Edition est prévue pour le 29 mai 2018. Cette édition est disponible en pré-commande dès maintenant au prix de 62,56€. 

[Collector] Street Fighter 30th Anniversary Collection : Edition Collector Limitée

11

A la surprise générale, les Editions Pix’n Love (habituellement spécialisées en bouquin) viennent d’annoncer une version collector exclusive de Street Fighter 30th Anniversary Collection sur Nintendo Switch et PS4 ?!

Au programme :
– Une box collector en forme de boite de jeu Super Nintendo
– Le jeu sur PS4 ou Nintendo Switch
– Un livre inédit de 80 pages retraçan l’histoire des 12 jeux présent sur la compilation
– 4 lithographies recto/verso sur papier cartonné 

Street Fighter 30th Anniversary Collection : Edition Collector Limitée sera disponible en pré-commande sur le site ix’n Love le 13 avril à 10h (aujourd’hui donc !) en quantités très limitées au prix de 59,90€.

L’éditeur parle d’une centaine de pièces disponible… il va falloir être rapide pour faire partie des chanceux à mettre la main sur cette édition !

[Collector] Dimension Drive Limited Edition sur PS4

0

Eastasiasoft et 2Awesome Studio viennent de dévoiler la sortie du shmup Dimension Drive en version boite sur PS4. Comme d’habitude, le jeu sera disponible en exclusivité chez Play-Asia en Limited Edition (2000 exemplaires).

Au programme : 
– Une boitier cartonnée avec une illustration spéciale
– Le jeu en version boite sur PS4
– Un manuel \o/
– L’OST au format CD
– Un certificat numéroté

Terminé le système de pré-réservation par email pourtant bien pratique… Les pré-commandes de Dimension Drive Limited Edition seront ouvertes le jeudi 19 avril à 17h au prix de $36.99 (50% du stock). La 2e vague sera lancées le 20 avril.

[Test] God of War sur PS4

19

Mi reboot, mi prolongation de la saga, God of War (PS4) se déroule plusieurs années après God of War 3. On retrouve Kratos en Europe du nord, plus âgé, barbu, équipé d’une hache et d’un bouclier à la place de ses célèbres lames du chaos. Il vient de perdre sa nouvelle femme et il est père d’un pré-ado nommé Atreus. Ensemble, ils partent honorer la mémoire de la défunte dans une quête initiatique qui sera parsemée d’embûches. Que fait Kratos loin de son pays d’origine, pourquoi les divinités nordiques s’intéressent à lui ? Quels sont les origines du gamin ? … Les questions sont nombreuses, le jeu est plein de mystères et les réponses seront savamment distillées tout au long de l’aventure afin de tenir les joueurs en haleine.

Scénario :
En plus d’avoir enfin doté un God of War d’une vraie histoire et d’une vraie narration, Santa Monica Studio parvient à enrichir son anti-héro sans le dénaturer. Un véritable tour de force pour un personnage que l’on pensait connaître par coeur ! Bien qu’il soit très tendance en ce moment dans les jeux vidéo, le duo père / gamin fonctionne parfaitement sans tomber dans les clichés ou les situations déjà vues. La relation entre Kratos et Atreus questionne sur les relations père (spartiate) / fils et sur le fait de devoir assumer un passé particulièrement mouvementé.

Dans le cas présent, on peut même parler de trio avec un 3e protagoniste un peu spécial (no spoil) qui vient rajouter une pointe d’humour à une histoire particulièrement sombre.
Même si on se perd parfois sur les aller et retour des héros, God of War dispose d’un scénario qui maintient le joueur en haleine du début à la fin. Il est même ponctué d’un événement important en milieu de jeu (ne regardez surtout pas la liste des trophées !) qui vous fera bondir / hurler dans votre fauteuil. God of War bascule alors dans un kiff indescriptible que j’ai rarement connu dans un jeu vidéo : “Oh putain, OH PUTAIN !” je gueulais comme ça dans mon salon ! Impossible alors de lâcher la manette.

Réalisation :
Studio phare de PlayStation aux côtés de Naughty Dog, Guerrilla Games Sucker Punch, Insomniac Games… Le premier “vrai” jeu PS4 de Santa Monica Studio est forcément attendu au tournant en terme de réalisation. Alors je vous rassure tout de suite : c’est du très lourd ! Le studio américain nous montre tout son savoir faire en offrant un titre aux graphismes réalistes, variés et foisonnant de détails. Difficile de ne pas se pâmer devant la réalisation de God of War. Les graphismes sont splendides, le moteur graphique (sur ma PS4 Pro) tourne comme une horloge et le tout sans loading apparent. On a bel est bien l’impression de partir à l’aventure dans un monde fantastique inspiré de la mythologie nordique. La DA est soignée, l’univers est original mais le bestiaire manque un peu de variété. 3 fois le boss avec le menhir mais WTF ?!

Jouabilité :
God of War propose toujours son mélange habituel de beat em all, d’exploration et d’énigmes sauf que cette fois le résultat s’inspire énormément des jeux Naughty Dog. Ça en fera hurler certains et d’autres seront aux anges. La prise en main de God of War se fait de manière progressive. Le gameplay aux gâchettes est très surprenant au début mais on s’y fait rapidement d’autant plus qu’il est plus adapté aux nouvelles armes. Le duo hache + bouclier fonctionne très bien et offre de belles actions à distance et au corps à corps.

Le choix de passer le jeu façon TPS était particulièrement risqué mais on s’y fait très vite ! Alors certes, il y a des inconvénients comme des combats parfois un peu brouillon à cause de la caméra et une gestion des distances plus difficile à évaluer. Mais cette nouvelle vue permet de se rapprocher de l’action et de sentir la puissance et la rage du fantôme de Sparte comme jamais ! Même si Kratos parait plus costaud, il n’a pas perdu de son dynamisme en combat.

Le jeu offre un belle progression avec un arbre de compétence doté d’une large variété d’action de combat. Idem pour les interactions avec le gamin qui deviennent de plus en plus intéressantes et utiles en combats. A l’instar d’un RPG, Kratos et Atreus portent un équipement qu’il est possible d’interchanger et de faire monter en fonction de divers attributs. Une bonne idée qui permet permet de se constituer un duo personnalisé.

Durée de vie :
En mode normal, en tentant de farfouiller à droite à gauche à la recherche de collectibles, il m’a fallu 20h pour terminer l’histoire principale. Le jeu ne possède pas de grosse difficulté, les checkpoints sont nombreux, les ascenseurs(dédicace aux jours de GOW Ascencion) et les boss sont accessibles. God of War se dote même d’une bonne rejouabilité grâce à son monde semi ouvert en hub, des quêtes annexes et diverses activités à réaliser.

Conclusion :
Santa Monica Studio ne s’est pas reposé sur ses lauriers et propose une aventure épique et profonde qui saura séduire les nouveaux joueurs et les fans de la saga. Surprenant de bout en bout, God of War est le renouveaux d’une série que l’on croyait à bout de souffle. Le jeu va même encore plus loin en devenant le tremplin d’une nouvelle saga que l’on a envie de découvrir. Kratos est de retour et ça va chier !

Ma note : 18/20

Test réalisé sur PS4 Pro / screenshots de l’éditeur pour éviter les spoils

[Unboxing] Press Kit de God of War sur PS4

4


J-9 avant la sortie de God of War sur PS4 ! En attendant l’arrivée de mon test (j’ai terminé le jeu ce weekend) je vous propose un unboxing du press kit en photos. Enjoy !

Le press kit de God of War se présente donc sous la forme d’une boite carrée sobrement recouverte d’une fourreau blanc représentant un décors enneigé. On est loin de l’originalité de celui de God of War 3, PlayStation a fait dans la sobriété.

En dessous se cache une jolie boite grise recouverte de motifs nordiques avec 2 beliers.


Le verso est plus jolie encore avec 2 serpent enroulés. J’adore le petit logo PlayStation planqué au milieu ! <3


Les volets s’ouvrent pour laisser apparaître une sorte de triptyque Kratos et Atreus de chaque côté et la fameuse illustration du jeu au centre.

Le volet central se déplie pour laisser apparaître le contenu de la boite : un livret avec le serpent monde et une note de Cory Barlog le directeur créatif du jeu. Le press kit est numéroté, je possède le numéro 1326 / 2413.


Le livret est richement illustré avec de nombreux artworks du jeu. 


Je me contente de ces 2 visuels pour éviter de vous spoiler les environnements et le bestiaire du jeu. On peut s’attendre à la sortie d’un bel artbook du jeu.


En dessous du livret, il y a la version test du jeu.


Le précieux ! Tant attendu !


Sous la pochette du jeu se cache une série de goodies un peu mystérieux.


Une pièce en métal, un sticker dorée et une bandelette rouge.

J’espère que cet amuse bouche vous aura plus, RDV demain matin à 9h01 pour le plat de résistance avec mon test complet de God of War

[Vidéo] Mega Man X Legacy Collection 1 & 2 : Trailer d’Annonce

4

Mega Man X Legacy Collection 1 & 2 sortira le 24 juillet en version digitale (bouuuuuu !) sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch au prix de 19,99€ (par compilation).

Au programme 2 compilations de 4 jeux, des améliorations visuelles, un mode facile et un « X Challenge Mode » avec classement en ligne.

Je vous laisse découvrir ça avec le trailer d’annonce !

[Collector] SNK 40th Anniversary Collection – Limited Edition sur Nintendo Switch

4

SNK 40th Anniversary Collection sortira en Europe sur Nintendo Switch à l’automne 2018 (quid des autres plateformes, bizarrement on a aucune info ?!). Cette compilation proposera une collection de jeux classiques, un système de sauvegarde, une possibilité d’utilisé des graphismes en 1080p, une maniabilité repensée et un volet histoire avec l’histoire de SNK ainsi que des visuels originaux.

SNK 40th Anniversary Collection sortira également en Limited Edition contenant : 
– Un boitier collector
– Le jeu en version boite
– L’OST « Nostalgic Music Collection » au format CD
– Un artbook à couverture rigide « 40th Anniversary Art Collection »

C’est sympatoche mais il faut avouer que les visuels sont dégueulasses ! Et il n’y a plus qu’à espérer que ce soit du provisoire !

SNK 40th Anniversary Collection – Limited Edition est disponible en pré-commande au prix de $64,99. Mauvaise nouvelle le store US de SNK (qui est géré par NISA) n’envoie pas l’Europe. Il faudra donc passé par un service de redirection tel que Shipito ou bien attendre une éventuelle sortie de cette édition en Europe.

A noter que cette édition collector a été annoncée hier et les stocks sont déjà tombés à moins de 50% !

302e Trophée Platine : Burnout Paradise Remastered sur PS4

6

Après avoir plié Monster Hunter World, j’ai décidé de changer radicalement d’univers en me lançant dans le trophée platine de Burnout Paradise Remastered, le fameux remake du 1er jeu que j’ai platiné en 2008 !

Impressions sur le jeu : 
Titre marquant de l’époque PS360, Burnout Paradise Remastered est de retour sur new gen dans une version remastérisée avec des graphismes retravaillés et tous les DLC sorties à l’époque. Bien qu’étant ultra populaire, la saga Burnout n’a eu le droit qu’à un seul jeu en 10 ans ! Alors, j’ai accueilli ce remaster avec beaucoup de joie en espérant voir un vrai nouvel épisode un jour… Le jeu est toujours aussi grisant et il n’a (presque) pas vieilli. Les courses sont toujours aussi grisante, les crashs aussi violant et les sensations sont au rendez-vous. Cette nouvelle version aurait presque était parfaite si les temps de chargement et les menus avaient été retravaillés. En tous les cas, c’est une valeur sure que vous pouvez acheter les yeux fermés.

Difficulté du trophée platine : 
Avec la disponibilité des voitures de légende dès le début du jeu, la difficulté de ce trophée platine n’est pas bien élevée. C’est amusant de voir que 10 ans plus tard, je me souvenais très bien de la map de Paradise City. Tout se torche très rapidement à moins d’être une buse en se trompant de chemin ou bien en jouant un peu trop aux autos-tamponneuses. La seule petite difficulté vient des trophées en ligne (merci à Bencapone pour le coup de main !) et surtout celui « Rencontre à 8 joueurs au Wildcats Baseball Stadium ». Il m’a fallu 15h pour en venir à bout soit 5 de moins qu’il y a 10 ans

Guides, trucs et astuces :
– Il n’y a pas vraiment besoin d’utiliser un guide pour ce jeu mais au cas ou, je vous recommande celui de PSTHC. Je l’ai consulté uniquement pour les parkings. 
– J’ai fait tout le jeu avec la Carson GT Nighthawk, elle est un peu rigide mais sinon c’est une bonne caisse résistante et avec un très bon boost. 
– Si vous perdez une course n’oubliez pas que vous pouvez la relancer immédiatement via le menu rapide (flèche) c’est un énorme gain de temps et un tips dont je me suis souvenu 
– En cours ou en route libre, foncez sur tous les panneaux rouges et les barrières jaunes, ça vous évitera de longues sessions de farming
– Le jeu est double platinable ! Version EU et version US !

Conclusion : 
Ce retour à Paradise City avait doux parfums de nostalgie et j’ai pris beaucoup de plaisir à platiner cette version remaster. Elle comporte tellement de DLC que je suis encore loin des 100%. J’y referai un tour de temps en temps. Mais avant, je vais me procurer la version US de Burnout Paradise Remastered

400FansComme
6,595FollowersFollow
18,826FollowersFollow
6 595 Followers
Follow