[Critique] Batman – The Dark Knight

45

Batman - The Dark Knight
C’est avec une certaine impatience que je me suis rendu hier soir au cinéma pour la sortie du nouveau Batman intitulé The Dark Knight – Le Chevalier Noir (au cas où on n’aurait pas compris :twisted:).

On retrouve Batman dans un Gotham City très loin de celui dans lequel on l’avait laissé, puisque l’on passe d’un univers sépia quasi au ras du sol a une ville toute en hauteur aux couleurs bleue métallique. Ce long métrage est plus proche d’un thriller que d’un film de super héros et ce n’est pas du tout déplaisant. Au contraire puisque cela rapproche encore plus le Dark Knight d’un univers cohérent proche du notre.

Le film ne se limite pas au combat du bien contre le mal et soulève pas mal de questions quant au rôle de la justice et des citoyens face à la criminalité et à l’anarchie. Un contenu très dense que l’on attend pas forcément dans ce genre de film et qui nécessite un second visionnage pour en déceler toutes les finesses.

Christopher Nolan nous offre une superbe réalisation. On a le droit à une série de plans presque fixes, proches des images iconiques et qui tranchent avec les séquences d’actions très rythmées au découpage saccadé, limite chaotique. Le film est sombre et dramatique jusque dans sa superbe bande son qui respire le désespoir.

On dit souvent qu’un film est bon quand les méchants sont vraiment à la hauteur. Et c’est ce qu’il manquait fortement à Batman Begins. Chose corrigée dans The Dark Knight avec l’arrivée du plus fameux adversaire de Batman, le Joker ! La prestation d’Heath Ledger est époustouflante, l’acteur est complètement habité par son personnage et son approche du Joker colle parfaitement à l’univers de cette nouvelle saga. Sa prestation est plus réaliste, axée sur la folie et beaucoup moins grand guignolesque que celle de Jack Nicholson. Les apparitions du Joker sont si agréables à voir que l’on sent un manque et un certain ennui dès qu’il n’apparait plus à l’écran !

Batman - The Dark Knight
En ce qui concerne le reste du casting on retrouve toujours la même brochette d’acteurs 5 étoiles, déjà présente dans Batman Begins (Christian Bale, Michael Caine, Gary Oldman, Morgan Freeman…). Maggie Gyllenhaal reprends le rôle de Rachel Dawes (la copine de Bruce Wayne) et nous fait presque regretter Katie Holmes tellement elle fait vieille fille rabougrie et ne colle pas du tout au rôle.

On retrouve dans ce 2e volet quelques défauts et incohérences qui étaient déja présents dans le premier épisodes (Quelques gadgets un peu foireux, une planque maintenant en plein centre ville…et un Batman toujours aussi ridicule quand il prend sa grosse voix (gloussements obligatoires lors des premières minutes !)

On peut également reprocher à The Dark Knight d’être un peu longuet (2h27). Ca patine un peu dans la première partie avec un découpage parfois étrange et des scènes un peu inutiles (on se croirait de temps en temps en train de regarder un film en version longue). Longueurs encore plus regrettables lorsque l’on voit la rapidité de traitement de la « carrière » de double face…

The Dark Knight est un film très sombre, qui reflète le désespoir d’une société moderne qui doute de ses valeurs face à l’arrivée d’un chaos qu’elle ne sait gérer. Un œuvre sans concessions qui place la barre des films de super héros très très haute !

Ma Note : 5/5

45 COMMENTAIRES

  1. Oulala non !!!
    Certes ta critique est de bonne qualité mais ce Batman nouvelle génération ne m’emballe pas des masses…

    Sa grosse voix est ridicule. Son côté « j’ai toujours trop la classe » tape sur le système. Il a même un côté inhumain, non ?

    +1 pour le Joker qui joue superbement bien, mais auquel je n’accroche pas. Je n’aime pas cette nouvelle tendance à mettre sur le devant de la scène des psychopathes des temps modernes.

    On est trop loin de l’esprit original de Batman avec une Gotham City qui justement n’existe pas, donc pourquoi vouloir la faire ressembler à N-Y ou à une ville réaliste ?

    Je vais peut-être paraitre vieux jeu et anti-modernisme mais Jack Nickolson jouait un joker parfait, jovial et attachant.

    L’ancien Batman avait une certaine classe et un certain « réalisme » : il doutait et était juste un homme.

    En plus, sa batmobile ressemble à rien… -_-

    Ca me fait penser que j’aime pas non plus les nouveaux James Bond. Presque pour les mêmes raisons…

  2. C’est sur qu’avec Wall-E et Batman ça remonte la note des films que tu es allé voir.
    Je crois que je n’ai pas encore vu une critique négative de ce Batman.

  3. Que du bon pour ce film. On ne s’ennuie pas un seul moment et l’ambiance est vraiment captivante! La bande son m’a vraiment plu (elle est de Hans Zimmer je crois d’ailleurs).

  4. Vu hier…légère déception car je dois avouer que le scénario particulièrement touffu m’a largué plusieurs fois (faut dire que je suis allé voir « La Momie 3 » juste avant, et que cette bouse absolue m’avait bien fatigué!). Le Joker est impérial et porte clarement la film à bout de bras: une prestation magnétique, hypnotique, hallucinée…culte!
    En revanche, je trouve dommage l’orientation un peu trop réaliste, à la limite du polar urbain à la Mann, prise par ce film. « Begins » savait à mon gout mieux conjuguer réalisme et fantasie, pour être au final + fun. Et vous ne trouvez pas le basculement d’Harvey Dent un peu trop brutal et donc peu crédible?
    Mais bon, ça reste un grand film noir, torturé et spectaculaire, à des années lumière de « la Momie 3 » par ex…oui je lui en veut à celui-là, il m’a fatigué!!

  5. Totalement d’accord avec ta critique !
    J’ai été hyper agréablement surprise par ce film et suis devenue une vraie fan.
    Heath Ledger m’a totalement bluffée. Je trouve que la bande annonce annonçait une prestation totalement différente et c’est ce qui me faisait un peu appréhender le rôle. Mais le film lui rend bien justice et je retrouve chez Joker ce côté folie qui pour moi le caractérise le mieux.

    Là où je suis un peu moins d’accord c’est à propos de Maggie Gyllenhaal. Moi je l’aime bien… J’ai vu The Dark Knight en VF et Batman Begins en VF le lendemain et je trouve que Katie Holmes fait beaucoup trop nunuche.
    Maintenant il faut que je puisse voir The Dark Knight en VO. Vivement le DVD !
    Peut-être que d’ici là j’aurai un lecteur Blu-Ray ^^

    Et pour Harvey Dent quoi… Déjà j’ai compris assez rapidement ce que ça allait devenir, mes souvenirs de Batman (dessin animé et films) étant mieux ancrés dans ma mémoire que je ne le pensais.
    Je suis dégoutée de l’expédition de sa carrière… Surtout que j’aime beaucoup Aaron Eckhart.
    Au final, ils ont misé sur le mauvais cheval… Puisque Heath Ledger est malheureusement décédé 🙁 Et qu’ils vont pas avoir facile à trouver un acteur qui incarnera aussi bien ce personnage presque aussi indispensable que Batman !

    Et pour Morgan Freeman, tu trouvais pas que son rôle faisait un peu trop Q dans James Bond par rapport aux autres fois ? ^^ Je m’attendais presque à voir Daniel Craig arriver après, genre il faisait la file pour bénéficier des nouveaux gadgets 😉

  6. Voilà un film que j’irai voir avec plaisir (et ma femme à l’occasion 😆 ). J’avais un peu tiqué sur l’affiche avec la tour à moitié effondrée, qui faisait à mon gout trop 11 septembre…

  7. @ Bibendum94 : tout à fait d’accord le basculement d’Harvey Dent du coté obscure est aussi crédible que celui d’Anakin en Dark Vador…

    @ Lowett : C’est clair que Morgan Freeman a un rôle très proche de celui de Q ! Mais c’est un type beaucoup plus productif puisqu’il arrive à te greffer une moto à la Batmobile sans même être descendu à l’atelier ! 🙂

  8. D’accord avec ta critique, ce film est une tuerie… Le saint graal que j’attendais depuis Begins!
    Rien est à jeter quasiment… Un nouveau modèle dans le monde des films de super héros!

  9. @damonx : oui Harvey Dent change rapidement , pas tellement
    (mmm le bouton SPOILER aurait bien là pour que j’aille dans le détail)
    Par contre c vrai que anakin devenant Dark, j’ai bien rigoler moi !

  10. Je reviens à ce qu’à dit Mikiwank. Alors que j’avais même pas annocé à la tour éffondrée sur l’affiche, par contre, Il y a plusieurs choses qui m’ont géné dans ce film surtout un plan en plongé qui dure au moins 20/30 seconde sur les tours de Gotham. J’ai eu un coup de flip. Je m’imaginais que j’étais dans un avion et que j’allais me crasher sur une des tours. Ca ne fait penser à rien cette prise de vue, vous me suivez ?
    Je trouve qu’il y avait là quelque chose de suggestif et de trés mauvais goût mais peut-être suis-je parano ? 🙂 D’autres l’ont-ils remarqué ?
    Groendeal

  11. Pas interdit aux moins de 12 ans ? Tain ! Alors que moi, 30 ans, je suis méchament habitué aux gros films d’action et là je suis resté scotché, avec une grosse baffe, au siège des le début.

  12. Impression alors que je sors de la salle : Waouuuuuhhhhh !
    Franchement ce film de suyperhéros est vraiment le meilleur que j’ai visionné depuis bien de mois. Enfin un film où on ne retrouve pas le ptit côté burlesque du sperhéros (contrairement à Spiderman 3 par exemple).

    Peut-être est-ce inutile de le rappeler mais notre cher joker a enfilé son costume de méchant de la plus belle des manière, passé terrifiant, visage cauchemardesque et attitude des plus énervante il a tout pour faire sortir de ses gonds le grand Batman. Les effets spéciaux sont totalement réussie (on en attendait pas moins de nos jours) et pas une seconde d’ennuie.

    Et aussi on entend finalement peut parler d’une quelconque histoire d’amour liant le héros à une autre femme puisque celle-ci se fera vite … bref filez voir le film.

  13. J’ai vu The Dark knight hier. Dieu qu’est-ce que c’est long ! Dieu qu’est-ce que ça traîne en longueur ! Dieu qu’est-ce que ça tourne en rond dans lecôté conte moral ! Dieu quel était l’intérêt de l’épisode des bateaux ? quel intérêt ? 30 miniutes de trop !
    Ma note : 3/5

  14. Bonsoir,

    Je n’accroche pas des masses aux super-productions « marvel heroes » et autres heros à l’américaine mais Batman Begins m’avait laissé une bonne impression. La critique étant bonne, j’ai tenté ce nouveau batman tant recommandé…

    Et bien quelle déception!
    Le film est long pour ne pas dire grand chose et même l’âme de batman se perd. Parmi les 10 plus grosses « bourdes » du film je citerais:
    – La remplaçante de Katie Holmes, moche, et vraiment pas convaincante, le doublage fr on n’en parle pas…
    – La voix « Terminator » de Batman: aucun intérêt
    – La scène d’intro avec les faux batman et le vrai qui utilise direct des flings (déjà j’ai failli quitter la salle)
    – La batmobile et son usage: inutile… quant au design… par contre la batmoto plutôt pas mal
    – La planque…
    – L’absence TOTALE de fond sur Bruce Wayne qui arrive avec des bimbos en helico (pas du tout le style mais plutot Largo Winch) et n’utilise jamais sa vie normale pour agir.
    – Aucune scène où on voit Batman s’équiper « mettre sa tenue »
    – Des scènes de violence gratuite, affaire de rendre les gamins psychopates (type avec le black mafieux)
    – Des morts à gogo, en veux-tu en voilà, sans que cela apporte du fond au film
    – Le passage à Hong Kong et le rôle du mafieux asiatique: aucun intérêt.
    – La perte de réalisme: chutte de 100 m et vol et pleine ville: pas un bobo. Dommage, ça pourrait le faire en étant plus crédible.
    – Un batman qui cogne pour cogner, notamment dans un interrogatoire musclé qui a forte tendance à cautionner le cassage de gueule des « méchants » présumés ou non… de là à cautionner ceux de la réalité.

    Bref, ça pète, ça explose, ça va vite, mais ça manque de fond. Bien, mal, gentil, méchants, folie, noirceur (si vous êtes proche du suicide, évitez ce film) c’est finalement très plat et de la simple action, sauf le rôle du Joker, unaniment au top niveau.

  15. je vais étoffer ma réponse :
    je trouve dommage qu’on fasse de la campagne de pub auprès des minots, qu’on ne mette pas de -12 et qu’on serve 2h27 de violence. Violence visuelle, violence dans l’esprit…
    Un enfant de 8 ans appréciera la face de Double face… Et c’est bien qu’il voit tant de boum boum…
    faut faire un choix :
    _ être dans l’esprit de Batman et mettre un -12
    _ faire un truc plus gentillet tout en s’écartant de la noirceur de Gotham…

  16. Je reprends la critique du film par postée par rage et je vais essayer de las porter sous un autre éclairage :

    – bon, la remplaçante de Katie Holmes, je ne peux trop rien dire, je n’ai pas accroché des masses. (question de goût)

    – la voix de terminator de Batman. Enfin, un réalisateur qui voit le côté pragmatique de la chose (cf Clark Kent et Superman), s’il avait tout le temps la même voix, on devrait le reconnaître, non ?? cqfd. De plus, BW (Bruce Wayne) élabore son costume avec l’idée de magnifier la peur chez ceux qui provoque la peur habituellement. Donc, une grosse voix qui fait peur colle avec le personnage incarnant la peur qu’est Batman.

    – « faux batmen, vrais batmen » : chaque super-héros connu (superman, spiderman…) a rencontré des personnages voulant les imiter, qu’ils ont volontiers inspirés à bien ou a tort, avec ou sans pouvoirs avec des conséquences positives ou négatives (on peut se rappeler de la fripouille qu’est devenu le jeune fan dans « les indestructibles). On peut citer également Batgirl, Robin, et Harvey Dent, ce n’est pas rien.

    – Harvey Dent est un peu le Batman légal et public. Il représente l’idéal de vie de BW, le chemin qu’il aimerait suivre, mais il ne peut pas parce que la vie n’est pas blanche ou noire. Ironiquement, le personnage d’Harvey Dent s’inspirant de Batman pour son incorruptibilité représente les aspirations de Batman.

    – la planque. Je dirais « réalisme de narration ». Le manoir est détruit. BW est millionnaire et accessoirement, il a un centre de recherches dans son entreprise qui fait de la recherche donc il y fait sa planque. Batman retrouvera sa planque (ce qui arrive aussi dans le comic d’ailleurs)

    – Bruce Wayne. (il faut lire…les bd de Batman, lol). Oui, BW est superficiel, oui, il est frivole. Mais qui ne connais pas De la Vega et ces bons vieux zorros. Le personnage public que joue BW est aux antipodes du personnage de Batman ( ce qui peut aider, un, à ne pas faire le rapprochement, et deux, BW à effectuer des opérations clandestines, genre enquêter via sa société sur les comptes d’une autre sociéte…). De plus, BW change les orientations de Wayne entreprise quand il reprend les rennes de l’entreprise dans Batman begins et quand il piège le magnat asiatique (cf plus haut). BW sert également à Batman de couverture pour se balader à travers le monde. Batman doit pouvoir se déplacer où bon lui semble car la peur doit pouvoir s’insinuer partout dans le cœur des vilains…

    – « Aucune scène où l’on voit Batman s’équiper ». Je reprends les termes d’un ami :tu imagines le côté « héros en toi qui monte », le quidam qui s’équipe de façon un peu officiel, avec les pouvoirs qui montent en lui, scène qui a bien sa place dans le un. Mais, au-delà de ça, quel est l’intérêt réel d’une telle scène ? Je pense que la scène dans laquelle Alfred apporte à BW le ptit dej quand celui-ci regarde Gotham du haut de sa tour, encore en tenue sur son fauteuil, sur son fauteuil est nettement plus significative et symbolique.

    – « Violence gratuite ». Oui, ce film est violent et je me range du côté du sphinx quant à une classification « moins de 12 ». Néanmoins, cette violence correspond à l’univers sombre, torturé et violent de Batman (cf comics). Batman est un héros violent et torturé qui s’est construit dans la violence (mort de ses parents), la torture (sentiment de culpabilité de BW) et la peur (des « méchants », de perdre de nouveau ses proches). Je continuerai et conclurai sur ce chapitre avec le joker: il est l’incarnation de la violence gratuite et du chaos (le côté obscur qu’a l’être humain…). Un tel méchant, concentré de nos instincts les plus bas et illogiques ne peut pas être dans un film moins violent et ne peut pas avoir comme ennemi intime un autre que Batman. (il le dit lui-même d’ailleurs dans le film, et très souvent, dans les comics).

    – Enfin, la séance de l’interrogatoire. Le film est violent, on ne reviendra pas dessus, notre héros également et la vilain, encore plus. Batman perd son sang-froid et cogne le joker. Mettons nous en situation : je suis amoureux d’une fille depuis que j’ai 12 ans, elle va très certainement mourir à cause du con peinturluré et à moitié fou en face de moi. Je peux comprendre qu’il perde son calme et se montre impatient. Après, on cautionne ou pas.

    Voilà, un premier jet, n’hésitez pas à réagir… la discussion et l’échange d’avis est toujours constructive (enfin le plus souvent).

  17. Incroyable, je suis entièrement d’accord avec le post de ashitaka23 alors je ne vais rien ajouter sur tous ces sujets. Non j’aimerais juste, par plaisir, revenir sur la prestation terrible de Heath Ledger:
    Autant j’avais adoré Jack Nicholson dans le rôle du joker follement méchant, autant j’ai été sidéré par le nouveau joker simplement FOU. Bien moins drôle, moins sympathique et attachant, mais plus mystérieux, terrifiant, dérangé. Il colle parfaitement au Gotham de cet opus. Ce qui est vraiment bien fait, c’est le fait qu’on ne connaisse jamais les raisons d’agir du joker (hormis les suppositions intéressantes faites par Alfred). Il est l’incarnation du chaos toujours désordonné. FOU

  18. Au niveau de la violence de Batman, je vois que le débat revient souvent sur le plateau à travers les differentes critiques.
    En fait le débat est compliqué car je ne suis pas du tout fleur bleue particulièrement et je ne suis pas de ceux qui sont partisants de types de censures restrictives à tout prix, mais pour ce film, j’émettrai quelques réserves certaines, la donne etant différente.
    On se retrouve, ceux-ci grapillés au fil du film, où plutôt on se rapproche de messages ( pas subliminaux mais dans ce cas-là ouvertement suggestifs ) que l’on retrouve habituellemnt au hazard dans d’autres médias : Publicités, Informations. Maintenant les films à grand spectacle, à grand budget et donc à grand public , en prennent aussi leur parti allégrement.
    On ne pourra pas me dire que certaines prises de vue n’ont pas un parti pris politique …

  19. Sur la violence, je trouve bon de pouvoir dire que ce n’est pas pire qu’ailleurs, qu’au JT, que dans la pub, que dans les jeux vidéos, etc… Tout le monde se décharge… 😕

  20. bon alors tout le monde m’avait dit qu’il était génial ce film tu verras, et comme j’avais trouvé « batman begins » vaguement divertissant, j’y suis allé et mon dieu, quelle bouse. ce film pue la morale (le passage des deux bateaux j’a cru que j’allais mourir de rire), on croirait un film de michael bay. en plus je trouve super grosse la ficelle joker=terroristes, parfois je me demandais si les dialogues étaient pas écrits par dick cheney. en plus de ca, le film est super longuet, y a certains moments où je me suis bien bien fait chier. le joker certes au début ca surprend et c’est le seul acteur qui sait jouer la comédie dans tout le film (batman fait grave pitié, et je parle meme pas de double face, genre acteur de série B américaine ambiance « hollywood night »). par contre au bout de 5h24 de film, j’étais super saoulé de ses mimiques et de sa voix.

    bref, une vraie bouse. les américains ne savent plus faire de comédies ou de films d’action, et c’est bien dommage 😥

  21. Salut,
    moi, j’ai aimé le film, peut-être trop long et infiniment violent mais tellement satisfaisant par rapport aux adaptations si ternes des prédécesseurs de Nolan.

    Au juste, m’étant lancé dans l’aventure j’avais aussi rédigé une critique sur mon blog.

  22. slt a tous jvien daler voir le nouveau batman dark night je suis ressorti avec une bonne satisfction .le film est beaucoup mieu ke begins…le joker est un personnage ke jadore formidablement bien interpreter par heath legger…jai tro aimer double face ossi car ds forever il est bidon….lhistoire est pleines dintrigue et souleve de bn questions..vivment la suite avc le pinguoin pe etre.le seul hik ke je trouv c la voi grav du batman kan il a son costume c stupide cete voix et sa bate mobil bizare sil vous plait rester fidele a la bd.bye…

  23. Trop bien le film! Le joker fait frissonner à chacune de ses apparitions! Sinon bonne critique sauf qu’il ne s’agit pas de Double Face comme tu l’a dit mais de Pile ou Face!!!C’est un sacrilège de les confondre!!

  24. Je réagis peut être un peu tard mais bon…
    Je suis d’acore avec cette critique, mais elle oublie tout de même la ferme volonté de Nolan, à se différentier des œuvres de Tim Burton. Cette volonté explique (ou complet certaine explications) pas mal de choix au niveau du montage, de la psychologie des personnages, du réalisme, de la voie de batman…
    Ce film est très bien réalisé, là dessus rien à dire. Avoir réussi à faire un film totalement différent, (de Tim, réaliste) mais en gardant quand même le  »fantastique », c’est remarquable.
    Mais le hic est là (à mon goût). Comment faut-il voir ce film ? Je pense qu’on ne peut pas dire j’ai aimé et j’ai pas aimé. Il faut obligatoirement dissocié le film : cinématographiquement parlant j’ai aimé, mais moralement parlant une horreur (pour moi). C’est pas nouveau que certain bloc buster sont de la propagande américaine, c’est pas nouveau non plus que d’autre arrivent quand même à être des films d’auteur (Matrix, batman 1989), mais est ce que c’est nouveau d’avoir ce type de film où les éléments d’auteurs sont là aussi pour la propagande ? je ne sais pas. Est ce que Nolan a décidé ou lui a t’on imposé ce putain d’aspect morale ?
    Je suis dsl de faire retomber le vieux discourt propagande, politique est film. J’aime énormément les films qui ne parle pas de ça, je sais que sa existe : Batman 1989 traite l’art, Tim se tape de la politique. Mais il y a des cas où on ne peut pas nié cette vision engagé. Ici, quand au bout de 15min de film on a vu un drapeau américain et un  »si vous voulez me tuer prenez plutôt américain », je ne vois pas comment on peut refuser de voir la vision politique.
    Donc j’aimerais savoir, suite aux questions que j’ai posé.
    Je trouve pour ma part que c’est intéressant. Nous savons tous que les bluc buster infligent des contraintes énorme. Est ce que le réalisateur peut donc décider de l’engagement politique ? ou il ne décide que de la réalisation purement et simplement. Ce qui m’amène à penser cela c’est que Nolan nous présente un procureur digne de la parodie du président de Independence day. Je ne comprend vraiment pas ce choie. Si Nolan avait était ok avec les engagements politiques, le personnages n’irai vraiment pas.
    Pour ma part je préfère le batman de Tim Burton à cause de son esthétique.
    Pour la personne qui parlait du 11 septembre, je suis avec lui. J’ai travaillé sur les documentaires autour du 11 septembre et beaucoup d’images réel sur les Tween Tower sont quasi reprisent (image de la télé dans Batman). Il est clair que tout tourne autour : les personne devant la télé, les plans sur les pompier, toute les explosion, le terrorisme, les cassettes du Jocker…
    Est ce que le cinéma fantastique qui arrive à être crédible doit être démoli ? Est ce qu’on avait besoin de refaire un Batman qui avait trouvé ces repère pour le transformer en son opposé morale et esthétique ? Quelle sont les part de décision des réalisateurs dans les bloc? (est ce que l’état même passerait des commandes style Staline avec Eisenstein : le film World Trade Center me fait dire ça) Pourquoi ce procureur aussi ridicule comme d’autre scène ?
    (dsl pour la longueur)

  25. « The Dark Knight » ou comment être un justicier dans un monde post-11 Septembre.
    Ce film réalisé par Christopher Nolan, est un thriller, un polar où les personnages représentent des lieux communs.
    D’ un côté on a le terrorisme et le chaos incarné par le Joker. Et de l’ autre on a le  » Patriot Act » et la nécessité de faire régner l’ ordre incarné par Batman.
    Ce film n’ est pas un film fantastique, ce n’ est pas un conte, c’ est une histoire de la vie réelle, et ce dans notre monde bien à nous.
    Gotham City n’ existe plus, on est à Chicago.
    Il n’ y a pas de tours gothiques ou de décors art-déco.
    Les armes de Batman, ressemblent à des armes issues du complexe militaro-industriel américain.
    La Batmobile n’ est qu’ un char que l’ on pourrait presque utiliser en Iraq.
    Le Joker n’ a pas de gadgets, ni d’ armes sophistiqués, juste un couteau. N’ oublions pas que c’ est juste avec un couteau que les terroristes du 11 Septembre on pu détourner les avions !
    Ce film, somme toute, est en quelques sorte un condensé des années Bush post-11 Septembre.

  26. Peut Etre que si Nolan à épaissie un peu l’histoire à pârlé de politique seloon certaines personnes ou d’autres choses c’est parce que l’histoire de Batman ne doit pas être considéré comme une merde qui à coute 200 millions de dollars comme Transformers 1 et 2 ou le dernier Superman ou encore le dernier Spiderman (Je n’ais rien contre ces films, j’aime énormément ce style de films en faite, mais sa reste quelque chose pour en prendre plein la gueule, pour se défouler, c’est comme les films d’horreurs récents c’est exellent à regarder mais techniquement parlant, en fait ce n’est pas du cinéma, je considère le vrai cinéma comme les films de Luc Besson ou les films d’Alfred Hitchock et pour les films d’horreurs il y a bien L’exorciste, Shining et d’autres encore dans le style Stanley Kubrick, pour moi, ce genre de films, on peut les voir comme des chefs d’oeuvres du septième art si quequ’un voit çe que je veux dire). Pour moi Christopher Nolan a fait plus qu’un Blockbuster qui a cartonné parce que des adolescents l’on vues des centaines de fois, il a fait de Batman un film, une histoire qui peut être considéré comme un film bien au delà de la barre du cinéma de notre époque. C’est un des rares cinéastes à faire survivre encore et toujours la beauté dans ses films et qui ressortira cette beauté dans son prochain film « Inception » qui sera pour moi sans doute le film de l’année bien que je ne l’ai pas encore vue. Et bien que je n’ai vu qu’un film de Christopher Nolan qui est ‘The Dark Knight » je ne pense pas que je serais un jour décus par cet homme. Un seul film peut parfois permettre à un cinéaste d’entrer dans l’histoire et sur ce point, vous ne pouvez pas me contredire il a du talent bon dieu ce mec! Et pour ce qui est de la violence, il y en a, je ne peut pas contredire, mais il y en a dans tous les films, bon dieu! Partout! C’est ce que j’appelle moi-même de « L’Américanisement ». Et oui, tous les américains pensent de cette façon, c’est comme ça c’est tout. Il n(y a pas à chercher. Et sa ne changera pas, sa ne s’arrètera pas, sa ne fera qu’emprirer au contraire!
    Mais comme je l’ai dis précédemment, il y a des cinéastes capable de braver le temps, capable de faire subsister encore et toujours le grand cinéma et il y en aura toujours, un mec comme ça.

  27. Pour rebondir sur les propos de Timothy SzyzlakNo. Je dirais que Nolan est un bon réalisateur. Pour parler du vraie cinéma, celui qui raconte un peu plus loin, il faut faire attention à une chose : la monosémie du discourt. Ce qui veux simplement dire qu’il y a un unique discourt et non des points de reflections. Une oeuvre, plus elle est une inépuisable source d’inspiration plus elle est riche. Si le but d’un film est le discourt presque monosémique, alors pourquoi le tourner, autant l’écrire sur papier… La forme raconte. Chez Nolan elle participe au discourt d’une manière cohérente. Il prouve qu’il est un bon réalisateur, mais cela n’empêche pas que le discourt de fond est trop directe. Pour ceux qui partent un peu en vrille on peut dire que ce film permet de réfléchir sur les comparaisons entre le monde de Batman et les USA (alors qu’il faut faire l’inverse, ce qui ne révèle pas du tout la même chose) – oui on peu se servir du film – mais il n’empêche qu’il y a un discourt droit, fait de béton.
    Ce film est très bon mais je ne l’aime pas.

  28. Pour ma part, je trouve le film excellent.
    Certes violent mais finalement cette violence s’explique-t-elle par la perte totale de contrôle de la ville ainsi que de la situation, le joker mettant la ville a feu et a sang, condamnant Harvey Dent et la copine de Batman, atteignant le commissaire de police ainsi qu’une juge bref ; un joker ayant un contrôle et une influence destructrice dans tous les niveaux d’une ville corrompue et certainement en péril, l’apogée étant je pense les deux ferrys prêts a exploser. Un batman qui perds donc son sang-froid devant cela, après tout Bruce Wayne reste un homme avec ses faiblesses.
    Le jeu du joker est tout simplement génial, avec une illustration d’une folie incroyablement réaliste !
    Une autre chose, la musique tout simplement géniale entraine, au rythme de l’action, plongeant totalement dans chaque scène. Musique qui, est plus présente dans ce second volet que dans begins.
    J’adore, vivement la suite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here